AFIA

Association
Francophone
d'Informatique en Agriculture

Du côté du web et de l'informatique agricole 03 - 2012
Châtenay-Malabry, le 19 janvier 2012

Les archives de cette gazette sont disponibles sur le site de l'AFIA :
http://www.informatique-agricole.org

Le Forum Phyto
Voir : http://www.forumphyto.fr/

La diffusion de "Du côté du web et de l'informatique agricole" est réalisée avec le concours de vitisphere.com
Voir : http://www.vitisphere.com/


Je tiens à informer tous les AMIS qui m’ont envoyé leurs vœux promettant…

Bonheur, Fortune, et Argent…. pour 2011 :

CA N’A PAS MARCHÉ !!!!

Alors, pour vos vœux de 2012,

Envoyez-moi directement l’argent.

J’accepte aussi les bouteilles… et les chocolats.

MERCI !


Comment faire pour que, dans sa nouvelle version, la gazette ne soit pas directement basculée vers ma rubrique courrier indésirable.
Merci,
Contact : Jean-François BATAILLE
Mél : jean-francois.bataille (a) idele.fr


Ma réponse (GW) : Il y a deux solutions… la première est de vous adresser à votre informaticien préféré pour qu’il paramètre l’antispam de votre Institut de façon à ce que la gazette ne soit plus considérée comme un spam, ou attendre que la gazette soit « moins mal » vue par les antispams et spamblockers. Etant diffusée à partir d’une nouvelle adresse, elle a en effet perdu la bonne réputation qui a été la sienne.
Tous les systèmes utilisant des bases de réputation (comme SpamBlocker par exemple) sont susceptibles de bloquer les mails et nécessitent, tant que cette réputation ne change pas positivement, de mettre en place des exceptions sur les firewalls/anti-spams des destinataires...
Si vos amis ou collègues ne reçoivent plus « Du côté du web », dîtes leurs bien la gazette a pu être considérée comme un spam mais qu’elle existe toujours.


Pour vous amuser
Voir : http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=7adqTEO1kho#t=7s


Une vidéo pour vos voeux
Voir : http://www.youtube.com/embed/MOKseXu8FOs


La puce RFID obligatoire pour tous les américains en 2013 (?!?)
Voir : http://www.wikistrike.com/
article-la-puce-rfid-obligatoire-pour-tous-les-americains-en-2013-76382661.html

Signalé par Christian VOS
Mél : christian.vos (a) nordnet.fr


Ma réponse (GW) : Mais c’est un hoax absurde…
Voir : http://www.hoaxbuster.com/comment/reply/369#comment-form
Voir : http://www.topix.com/forum/us/TLTUI0APKFJQ4U11T/p5


Tous les hoax absurdes diffusés sur Barack Obama
Voir : http://www.hoaxbusters.org/obama.html



ICT-AGRI

All who work with ICT in agriculture should register at: http://db-ictagri.eu
A recommendation by Nicolaï Fog HANSEN - EFITA President
E-mail: nfh(a)lr.dk


Q. à M. Gérard LONGUET, ministre de la défense : Marine Le Pen flatte ceux qui ne se reconnaissent pas dans la mondialisation. Peut-elle faire un bon score à la présidentielle ?
R. de M. Gérard LONGUET : Je ne la sens pas progresser car ses idées sont nostalgiques et défensives. J'ai connu la France des "trente glorieuses", on était en croissance, mais on partait de très bas, et on vivait plutôt mal.
Aucun Français aujourd'hui n'accepterait le standard de vie des années 1970 ou même 1980. Quand Mme Le Pen parle avec nostalgie d'une économie fermée, elle oublie de dire que c'est une économie de faible pouvoir d'achat, de faible consommation, de faible protection sociale.
Voir : http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/12/08/
gerard-longuet-sur-l-euro-je-ne-crois-pas-au-complot_1615097_823448.html



Conseils de psys pour optimiser 2012 (Le Monde - 4 janvier 2012)… Croire en son ado, par Xavier Pommereau est psychiatre, auteur de "Nos ados.com en images"
Misez sur les compétences de l'adolescent plutôt que de toujours souligner ses insuffisances. A quoi s'intéresse-t-il ? En quoi semble-t-il doué ? Qu'aimerait-il faire ? Des questions essentielles que l'on doit se poser à l'heure où - crise oblige - la motivation et les capacités d'adaptation font déjà la différence avec la seule acquisition des diplômes. Parents, n'ayez plus le nez dans le guidon scolaire. Si la réussite des études est au rendez-vous, tant mieux ! Mais lorsqu'elle ne l'est pas, ou qu'elle ne correspond pas à nos attentes, osons interroger nos propres exigences. Ne sommes-nous pas dans la quête fébrile de résultats comme ces agences de notation dont nous dénonçons le diktat ? Osons nous poser calmement toutes ces questions, et portons un autre regard sur notre ado, ses besoins, ses envies, ses projets. Et lorsque lui-même semble ne s'intéresser à rien, au lieu de le traiter d'incapable ou de fainéant, acceptons de penser qu'il se cherche, qu'il craint de nous décevoir ou qu'il ne connaît pas encore l'étendue de ses propres ressources. C'est alors à nous de l'aider à les découvrir, et surtout de dire tout haut le bien que l'on pense tout bas de ses succès et de ses engagements.


Autre pensée du jour
La transformation de la société a été si brutale, la vitesse du changement si rapide, que beaucoup de gens se sentent en état d’insécurité. Les gourous fournissent cette ceinture de sécurité - Sanal EDAMARUKU, l’Indien qui n’aime pas les gourous (president of Rationalist International) - Le Monde – 13 novembre
Voir : http://www.rationalistinternational.net/home/sanal_edamaruku.htm
Voir : http://indianrationalists.blogspot.com/


Thought for today
He who has a why can endure any how - Friedrich NIETZSCHE, philosopher (1844-1900)


Another thought
Writing for a penny a word is ridiculous. If a man really wanted to make a million dollars, the best way to do it would be start his own religion - L. Ron HUBBARD, science fiction author who later started the Church of Scientology (1911-1986)


And a third one
The art of life is to know how to enjoy a little and to endure much - William HAZLITT, essayist (1778-1830)



Terre-net Web TV
Voir : http://www.terre-net.fr/Web-TV/


Merci et surtout bonne continuation. Bonne année 2012!
Contact : Mohamed Sabah SOSO - Responsable Suivi Evaluation Projet d'appui aux petits Producteurs Maraîchers (Côte d’Ivoire)
Mél : siskoms (a) yahoo.fr


"Guide de la créativité" (un outil indispensable)
Voir : http://images.fastcompany.com/upload/creative-life-2-xl-1.jpg
Contact : Jean-Daniel ARNAUD
Mél : jd.arnaud (a) wanadoo.fr


Documents de l’Institut National de l’Audiovisuel sur l’Ecole d’Agriculture de Grignon
- Un film muet en noir et blanc de 1935, accompagné d'intertitres, consacré à l'Ecole. Ainsi suit-on Claude Bauceron, nouvel élève, dans les différents cours et traditions jusqu'à l'obtention de son diplôme d'ingénieur agronome
Voir : http://www.ina.fr/economie-et-societe/education-et-enseignement/video/VDD10045539/grignon.fr.html

- La bonne méthode
Voir : http://www.ina.fr/economie-et-societe/
education-et-enseignement/video/VDD09005608/la-bonne-methode.fr.html


- En direct du château de Grignon, Pierre DUMAYET interroge, en 1957, les professeurs et directeurs de laboratoire de l'Ecole :
Voir : http://www.ina.fr/economie-et-societe/
vie-economique/video/CPF86609134/l-ecole-nationale-d-agriculture-de-grignon.fr.html


Signalés par Raymond BONHOMME
Contact : rbonhomme (a) numericable.fr


La montagne doit rester un espace de liberté
Voir : http://www.lemonde.fr/
societe/article/2012/01/05/la-montagne-doit-rester-un-espace-de-liberte_1626456_3224.html



Cela n'a pas beaucoup de sens mais on peut aussi bien dire que les inventeurs et producteurs de produits de protection des plantes, malgré toutes les erreurs qu'ils ont pu faire, doivent être considérés comme des bienfaiteurs de l’humanité ! Ces produits ont sauvé, sauvent encore et sauveront à l’avenir tant de gens de la famine (Gazette du 1 décembre)
Alors de la même façon, il faut considérer les agriculteurs, les boulangers, les conducteurs d'engins, les contrôleurs, les comptables, les commerciaux, les informaticiens, les footballeurs, etc. comme des bienfaiteurs de l'humanité.

Si l'on considère que la société est une horloge, chaque rouage, chaque pièce est importante, il suffit qu'il en manque une seule, même celle qui parait la plus insignifiante pour que l'horloge s'arrête.(Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de pièces parasites qui tendent à ralentir le système, je laisse chacun juge des pièces dévoreuses d'énergie!).

Il est des produits phytos comme des médicaments. Ils ne sont pas anodins. Ils permettent de soigner le mal du moment mais sont souvent accompagnés d'effets secondaires: les fongicides attaquent par exemples les mycorhizes du sol qui ont un effet bénéfique sur le développement des plantes ou attaquent les champignons entomopathogènes qui sont des alliés dans la lutte contre les insectes, voir accentue les risques DON. Quand on touche au vivant il n'y a pas d'action neutre et isolée, on touche forcément au tout, avec le principe d'action-réaction.

Un excès d'utilisation de produits phytos conduit à une artificialisation du milieu, qui crée une dépendance accrue à ces derniers.

Même si la phyto-pharmacie est érigée au rang de bienfaiteurs de l'humanité, il vaut mieux éviter de prendre des médicaments quand cela est possible et de faire de même pour les phytos sur les plantes.

Pour cela il faut se mettre dans la situation où on n’est pas malade (bonne connaissance de soi et de ses antécédents familiaux, hygiène de vie, activité physique etc...) ou au niveau agricole mettre en oeuvre les principes de la protection intégrée qui remet au premier plan l'agronomie (travail du sol, variétés résistantes, rotations diversifiées, gestion de l'azote,...) et qui évitent résistances, maladies, insectes,...

Bref choisir toujours le préventif au curatif, donc le long terme au court terme, le profit futur au profit immédiat. (et si j'osais sortir de mon petit domaine de compétence et de notre sujet présent mais pas tant que cela, je dirai que l'obsession du court terme expliquerait largement les raisons de la crise actuelle et de son aggravation).

De dire cela, n'est pas dire que les marchands de phyto sont des marchands de mort, et cela ne doit pas conduire à me taxer de marchand de peur.

Non dans le domaine agricole je décernerai plutôt la médaille de "bienfaiteur de l'humanité" aux sélectionneurs et aux agronomes en ce qui concerne le problème de la famine.

Je vous souhaite une année 2012 où les extrémistes de tout poil nous « fouteront » la paix, où les manipulateurs conscients ou inconscients seront largement démasqués, et où triomphera une approche globale et équilibrée des choses.

PS: l'exemple de la betterave est intéressant: en 30 ans l'utilisation des phytos et des engrais a été divisé par 2 et à l'inverse les rendements multipliés par 2.

Contact : Olivier FUMERY
Mél : olivierfumery (a) gmail.com


Je vous conseille la visite à Saigon du musée de la guerre où vous verrez les effets de l'agent orange puis d'aller dans une des nombreuses associations qui rendent leur dignité aux victimes de ce défoliant en les faisant travailler dans des ateliers protégés où ils font un artisanat superbe.
La plupart des fabricants de ce défoliant sont toujours actifs, Dow Chemical, Monsanto ...!
Au Vietnam, les gens vivent à leur faim et, malgré ce que notre oeil occidental pourrait considérer comme des conditions de production archaïques, sans OGM, ils sont le deuxième exportateur de riz du monde et, apparemment, il n'y a ni mendiants, ni chômeurs. Attention aux généralités ! (Contribution de M. François BRAILLON dans la gazette du 29 décembre)

Monsieur Braillon, méconnaissance des faits ou mauvaise foi ?
1. « Apparemment il n’y a pas de mendiants, ni chômeurs au Vietnam … » !!! Vous n’avez pas dû y regarder de très près.
Bien sûr, depuis les stupides et inutiles guerres d’Indochine par la France et du Viet-Nam par les USA, la situation économique du pays s’est heureusement améliorée ainsi que la consommation croissante de pesticides au Vietnam pour accroître les rendements de riz et autres cultures.
Mais, il y a malheureusement encore beaucoup de pauvres - et de chômeurs - qui souvent sont soutenus par leur « famille » au sens large et par des associations locales. Par contre, je crois qu’on peut dire qu’on ne meurt plus de faim au Viet-Nam, mais que la terrible pauvreté existe encore !

2. « Agent orange » … voilà encore le drapeau de la calomnie qu’on agite si facilement !
En 1965-70, ce défoliant – qui est un mélange de deux produits chimiques de Dow (2,4-D & 2,4,5-T) - était utilisé et strictement contrôlé pour un usage industriel aux USA (mais pas pour l’agriculture !). Il n’avait alors aucune autorisation réglementaire pour être épandu par voie aérienne au Vietnam. A propos, le 2,4-D est toujours l’herbicide le plus utilisé dans le monde et sans danger.
Ce mélange a été utilisé pour faire tomber les feuilles des arbres des forets afin de pouvoir suivre (et tuer !) les soldats vietnamiens. Ce produit a été utilisé comme une arme mortelle, guerrière et criminelle, mais alors il faut blâmer les politiciens au pouvoir aux USA alors.
Il est malhonnête de critiquer les sociétés américaines qui ont fabriqué ce produit sur l’ordre du Gouvernement américain d’alors qui a requis SIX grandes sociétés de fabriquer ce produit pour utilisation militaire. Contrairement à ce que les media français voudraient faire croire, Monsanto n’est pas à l’origine de ce produit, mais c’est Dow Chemicals qui a inventé et possédait exclusivement les droits de ces deux produits mélangés aux USA. Les autorités américaines ont imposé qu’il soit aussi fabriqué par ces six autres sociétés chimiques parce que les usines de Dow ne pouvaient pas satisfaire la demande brutale et inattendue des politiciens américains !
Monsanto a longtemps été blâmé comme Hercules, FMC, etc. pour l’avoir fabriqué, mais ils n’avaient pas le choix: c’était une réquisition incontournable.

Donc reprocher aux mêmes sociétés de fournir le gouvernement américain un produit pour une utilisation militaire alors que cela n’avait rien à voir avec une utilisation agricole, est profondément erroné et malhonnête !


A quoi répond M. BRAILLON :
Merci de rappeler l'historique de l'agent "orange" et de nous démontrer qu'il n'y a pas lieu de considérer "que les inventeurs et producteurs de produits de protection des plantes, malgré toutes les erreurs qu'ils ont pu faire, doivent être considérés comme des bienfaiteurs de l'humanité" puisque "Ce produit a été utilisé comme une arme mortelle, guerrière et criminelle".
Ma réaction avait, simplement, pour objet de rappeler qu'en matière d'utilisation du progrès technique, l'approche rationnelle est de faire le bilan des avantages et inconvénients de l'utilisation d'une invention et que la phrase citée plus haut n'avait aucun sens.


M. AUXENFANS :
Donc, Nobel est un criminel et Einstein serait aussi un criminel avec son E=mc2 parce que sans sa découverte de la fission, le gouvernement Américain en guerre n'aurait pas pu détruire Hiroshima, etc.

Ne mélangeons pas tout. Votre « approche rationnelle » est assez étrange.

Evidemment, toute technologie peut être utilisée pour faire le bien ou pour faire le mal. Il n'empêche qu'en faisant un bilan souvent la balance coté BIEN est bien plus lourde que celle du coté MAL. Dans ce cas précis, Pulvériser l'Agent Orange sur le Vietnam n'est PAS une erreur faite par les « producteurs de produits de protection des plantes » mais une erreur faite seulement par un gouvernement donc la phrase citée en question a plein de sens !


M. BRAILLON :
Personne ne considère Nobel ou Einstein comme des "bienfaiteurs de l'humanité". Simplement des personnages qui ont marqué l'histoire de l'humanité et pour lesquels les inventions sont soumises au jugement de l'histoire. Où avez-vous trouvé le terme de "criminel" dans mon courriel ? La polémique n'inclut pas, nécessairement, la mauvaise foi.

Tous les articles présentés au congrès EFITA 2011 à Prague sont disponibles
See: http://www.efita.net/?d=6861

Religious freedom should work two ways: we should be free to practice the religion of our choice, but we must also be free from having someone else's religion practiced on us - John IRVING, novelist (b. 1942) (Gazette du 29 décembre)
Très ambigüe, cette pensée. J’en profite pour te souhaiter une très très bonne année 2012, pour toi et ta famille… Et merci de nous régaler par toutes ces informations (libres !).
Contact : Jean Marie PIERRE-GUY
Mél : jmpierreguy (a) wanadoo.fr


Du paysage à l'assiette, en passant par l'autoroute (Gazette du 8 décembre)
Ceci pour lier deux petites nouvelles de votre gazette du 8 décembre sur les fresques agricoles, l'autre sur la défense des producteurs toujours malmenés par les urbains.
J'avais trouvé intéressante la démarche de ceux qui valorisent l'image de leurs terroirs et des aliments transportés par la route, en décorant le flanc des semi-remorques à l'aide d'un graphisme monumental. Ils exposent leur région, leur métier, à travers une peinture originale inspirée des lieux de production. La marque commerciale disparaît, un paysage ou une activité la remplace. C'est le même concept que l'habillage des châteaux d'eau par l'Atelier Adeline dont vous parliez... mobilité de l'objet en sus, et application à l'agro-alimentaire.
Il y a qq années, plusieurs camions d'un transporteur (d'un producteur ?) donnaient à voir les moules et les bouchots de la Baie du Mont-Saint-Michel. Des attelages pimpants et colorés, des fresques à thème légèrement différentes d'un panneau à l'autre, ce sont des publicités ambulantes permanentes, et qui rémunèrent probablement en amont un artiste peintre. Extrêmement élégant, ce mode de communication tire -au premier sens du terme- une notoriété touristique et gastronomique. Est-ce encore original ? Certains de vos lecteurs ont peut-être des exemples à citer dans d'autres régions. A l'heure où les remorques peuvent changer plusieurs fois de tracteurs avant d'arriver à destination, n'est-ce pas une façon souriante de faire connaître l'Europe des régions et des produits ?
Merci de vos livraisons.
Contact : Brigitte CAUVIN
Mél : brigitte.cauvin (a) paris.inra.fr


AFBV : La démarche du gouvernement d¹instruire une nouvelle demande de clause de sauvegarde de la culture du MON 810 est vouée à l¹échec
L’Association Française des Biotechnologies Végétales (AFBV) considère que l¹intention du gouvernement de solliciter une nouvelle clause de sauvegarde auprès des autorités européennes pour interdire la culture du maïs Bt Mon 810, est vouée à l¹échec. Selon l¹ AFBV, le gouvernement sera dans l¹incapacité de présenter des justifications scientifiques nouvelles susceptibles de légitimer juridiquement la mise en oeuvre de cette nouvelle clause de sauvegarde pour cette culture. « Dans le cas des maïs qui expriment une toxine Cry1Ab, l¹ensemble des études dont nous disposons aujourd¹hui ne révèle aucun effet nouveau sur l¹environnement et Il n¹existe pas plus de preuves de risques dans le domaine de la santé ». C¹est la conclusion du document de synthèse rédigé par le Conseil Scientifique de l¹AFBV (1) après un examen rigoureux des données scientifiques disponibles.

Selon l¹AFBV ce nouvel échec prévisible portera un tort considérable à la crédibilité des autorités politiques de notre pays. On ne peut en effet prôner inlassablement l¹importance de la recherche et de l¹innovation pour développer l¹agriculture et l¹économie de notre pays et en même temps s¹opposer à sa mise en oeuvre.

C¹est pourquoi l¹AFBV a écrit une lettre aux Ministères concernés (Agriculture, Environnement, Santé, Recherche) pour leur présenter les résultats de ce document de synthèse et pour les avertir des risques d¹instruire une nouvelle demande de clause de sauvegarde auprès des autorités européennes.

En conséquence, si les pouvoirs publics s¹entêtaient à s¹engager dans de nouvelles procédures juridico médiatiques pour interdire une nouvelle fois cette culture, cela ne pourrait se justifier que pour des raisons purement politiques sans rapport avec le sujet.

(1) Le Conseil scientifique de l’AFBV, présidé par Georges Pelletier, Directeur de Recherche Emerite de l’INRA réunit 12 chercheurs reconnus dans le domaine des biotechnologies végétales.
Voir : http://www.biotechnologies-vegetales.com
Contact : Gil KRESSMANN
Mél : gil.kressmann (a) wanadoo.fr


Merci d'avoir passé mon message concernant mon site… (Gazette du 8 décembre)
De nombreux contacts aujourd'hui. Votre lettre mail est bien lue !
Contact : Lionel GRIPON
Mél : lionel.gripon (a) bayer.com


OpenStreetMap…
…est un projet international fondé en 2004 dans le but de créer une carte libre du monde. Nous collectons des données dans le monde entier sur les routes, voies ferrées, les rivières, les forêts, les bâtiments et bien plus encore !
Voir : http://openstreetmap.fr/


Pouvez-vous me désabonner je vous prie ?
Non pas que votre newsletter ne soit pas intéressante mais devant le flot de mail, je suis obligé de faire des choix. Je vous prie de m'en excuser,
Contact : Pierre BLANC
Mél : pierre.blanc (a) ciheam.org


Je n’ai plus le temps de lire votre gazette. Merci de me désinscrire.
Bonnes fêtes de fin d’année.
Contact : Damien BAYLE
Mél : d.bayle (a) arkadin.com


Désinscription !
Pouvez-vous me désinscrire de votre liste. Je n’ai malheureusement pas assez de temps pour lire votre lettre très intéressante mais plus pour les professionnels de l’informatique.
Merci de tout ce que vous faites et bravo.
Voir : http://www.savennieres-closel.com/
Contact : Evelyne DE PONTBRIAND - Vigneronne
Mél : evelyne.depontbriand (a) wanadoo.fr



VOA3R : partager des ressources documentaires

See: http://voa3r.eu/


Le coût imaginaire des principales pollutions agricoles (C Buson, ISTE)
Voir : http://www.forumphyto.fr/
2011/12/21/le-cout-imaginaire-des-principales-pollutions-agricoles-c-buson-iste/



ISAGRI recrute des développeurs : 5 postes à pourvoir
Depuis ses débuts en 1983, ISAGRI, éditeur de solutions informatiques pour l’agriculture, la viticulture et la profession comptable, innove et se développe.
ISAGRI élabore aujourd’hui les solutions logicielles de demain. Dans le but de renforcer ses équipes, l’entreprise a ouvert 5 postes de développeur à pourvoir d’ici février 2012
Contact : Nathalie PILLIET
Mél : npilliet (a) isagri.fr


Avoir et être
Loin des vieux livres de grammaire,
Écoutez comment un beau soir,
Ma mère m'enseigna les mystères
Du verbe être et du verbe avoir.


Parmi mes meilleurs auxiliaires,
Il est deux verbes originaux.
Avoir et Être étaient deux frères
Que j'ai connus dès le berceau.


Bien qu'opposés de caractère,
On pouvait les croire jumeaux,
Tant leur histoire est singulière.
Mais ces deux frères étaient rivaux.


Ce qu'Avoir aurait voulu être
Être voulait toujours l'avoir.
À ne vouloir ni dieu ni maître,
Le verbe Être s'est fait avoir.


Son frère Avoir était en banque
Et faisait un grand numéro,
Alors qu'Être, toujours en manque.
Souffrait beaucoup dans son ego.


Pendant qu'Être apprenait à lire
Et faisait ses humanités,
De son côté sans rien lui dire
Avoir apprenait à compter.


Et il amassait des fortunes
En avoirs, en liquidités,
Pendant qu'Être, un peu dans la lune
S'était laissé déposséder.


Avoir était ostentatoire
Lorsqu'il se montrait généreux,
Être en revanche, et c'est notoire,
Est bien souvent présomptueux.


Avoir voyage en classe Affaires.
Il met tous ses titres à l'abri.
Alors qu'Être est plus débonnaire,
Il ne gardera rien pour lui.


Sa richesse est tout intérieure,
Ce sont les choses de l'esprit.
Le verbe Être est tout en pudeur,
Et sa noblesse est à ce prix.


Un jour à force de chimères
Pour parvenir à un accord,
Entre verbes ça peut se faire,
Ils conjuguèrent leurs efforts.


Et pour ne pas perdre la face
Au milieu des mots rassemblés,
Ils se sont répartis les tâches
Pour enfin se réconcilier.


Le verbe Avoir a besoin d'Être
Parce qu'être, c'est exister.
Le verbe Être a besoin d'avoirs
Pour enrichir ses bons côtés.


Et de palabres interminables
En arguties alambiquées,
Nos deux frères inséparables
Ont pu être et avoir été.


Joli non ?

Bien loin des contenus humoristiques des envois habituels.
Exceptionnellement ce texte mérite d'être transféré largement
Vive la langue française !

Oublie ton passé, qu`il soit simple ou composé, participe à ton présent pour que ton futur soit plus-que-parfait...

 

Les NTIC en Agriculture
Voir : http://www.blog-agri.com/ticagri/


Ovins et Caprins : c'est le moment pour la TELEPAC !
Voir : http://www.dordogne.pref.gouv.fr/sections/actualites/dossiers_dactualites/
campagne_de_teledecl/downloadFile/attachedFile/
CP15_aides_animales-1.pdf?nocache=1324300741.64



Alimentation durable : un bien partagé ?,
27 janvier 2012 - Montpellier SupAgro
Voir : http://agriculture.gouv.fr/Colloque-Alimentation-durable-un


Journées ouvertes du SPMF (producteurs de miel)
1 – 2 février 2012 – AIX-EN-PROVENCE
Traditionnellement chaque année, le SPMF tient son assemblée générale statutaire réservée aux adhérents à jour de cotisation, entre la dernière semaine de janvier et la première de février.
En marge de cette assemblée générale, nous organisons nos « journées ouvertes », sur des thèmes d’actualité apicole, scientifiques, économiques ou techniques, qui sont, par nature, ouvertes à tous les publics et tous les intervenants qui souhaitent s’y exprimer.
L’échange d’informations, d’analyses et de point de vue est notre souci primordial. Cela permet à tous les acteurs périphériques de collecter le maximum d’informations possibles venant de tous horizons (scientifiques, administrations, industrie, commerce, associations et syndicats intéressés de près ou de loin par le sujet, médias etc.).
En ce qui nous concerne, nous y trouvons bien entendu largement matière à ouvrir et enrichir notre réflexion syndicale.
>>> Pour historique, syndical et OGM
Voir : http://www.apiculture.com/spmf
>>> Pour point de vue technique personnel phyto/abeilles.
Voir : http://www.apiculture.com/mortalite-et-empoisonnement-abeilles
Contact : Lucien LAMOINE
Mail : lucien.lamoine(a)wanadoo.fr


44èmes Journées de la Recherche Porcine 2012
7 - 8 février 2012 – Paris
En 2012, 80 communications seront présentées dont 3 synthèses particulièrement intéressantes :
- Influence des pratiques d'élevage sur l'impact environnemental des systèmes de production porcine
- Tendances de l'élevage porcin dans l'Union Européenne : un modèle en pleine mutation
- Les outils d'évaluation et de gestion du bien-être en élevage : quelles démarches pour quels objectifs ?

>>> Au Programme :
>> 7 février 2012
Génétique et qualité des produits : Génétique : 7 communications ; Qualité des produits : 6 communications
Santé animale : 12 communications
Environnement : 11 communications
>> 8 février 2012
Alimentation : 21 communications
Economie et Sociologie : 9 communications
Bien-être, reproduction et conduite d'élevage : 12 communications
Voir : http://www.journees-recherche-porcine.com


Couvert végétaux et semis direct
12 février – AUCH
Voir : http://gaia32.com/wp-content/uploads/2011/05/flyer-rencontre-TCS-20120210-V4.tif


L’Astredhor au Salon du Végétal
21 – 21 février - ANGERS
>>> Et le 22 février, l'Institut technique de l'horticulture organisera une matinée technique…
- Protection biologique intégrée en milieu ouvert : compréhension des agro-écosystèmes pour pouvoir aménager les abords et gérer les cultures
- Intérêts et limites de la fertilisation organique en
- Influence d'une conduite à basse température et d'une conduite avec intégration des températures sur le comportement de différentes plantes en pot
- Dispositifs d'aide à l'investissement pour les entreprises horticoles et les pépinières, point d'actualité
Voir : http://www.astredhor.fr
Contact : Steven LE QUELLENEC
Mél : steven.lequellenec (a) astredhor.fr


Des pluriels méconnus
Un air ? Des confits


François Régis Lenoir, agriculteur et psychologue - Etre indépendant n'empêche pas de créer du lien social
Voir : http://www.agrisalon.com/
fr/permalien/article/6223258/Etre-independant-n-empeche-pas-de-creer-du-lien-social.html



Observatoire du trafic des sites agricoles de novembre. Visites mensuelles.
Milliers de visites sur les 20 premiers sites agricoles en novembre
En novembre les Agrinautes ont cumulé 14 millions de visites sur l'ensemble des sites agricoles. Ces visites représentent une augmentation de 45% en un
an.
Voir : http://www.blog-agri.com/ticagri/index.php/2012/01/03/
observatoire-du-trafic-des-sites-agricoles-de-novembre-visites-mensuelles/

Contact : Christian GENTILLEAU
Mél : contact (a) tic-agri.com


The Sustainability Initiative
Ce site, administré par l'ambassade des Pays-Bas aux Etats-Unis, propose plus de 40 vidéos et des forums de discussion dédiés à l'horticulture et aux techniques de production. Les vidéos regroupent des témoignages de professionnels américains et néerlandais sur l'énergie, l'eau, la lumière, la protection des cultures, l'automatisation et la logistique en horticulture. Des forums sur les mêmes thèmes sont également accessibles après s'être connecté gratuitement sur la partie privative.
Site repéré et analyse rédigée par Joséphine Piasentin.
Voir : http://www.thesustainabilityinitiative.org
Voir : http://www.astredhor.fr/selection-de-liens-2066.html
Contact : Muriel BEROS
Mél : muriel.beros (a) astredhor.fr


Projet DUALINE : Quelles pistes pour une alimentation durable aujourd’hui et demain ?
La durabilité de l’alimentation est aujourd’hui en question, au regard de ses effets sur l’environnement, la santé, l’équité sociale et l’économie. En particulier, assurer à la population mondiale une alimentation répondant à ses besoins qualitatifs et quantitatifs, dans un contexte de pression sur les ressources et de changement climatique, constitue un défi majeur. Des experts de l’Inra et du Cirad se sont mobilisés pour dresser l’état des lieux des systèmes alimentaires à l’échelle de la planète, en étudiant spécifiquement la transformation, la distribution et la consommation. C’est l’originalité du projet DUALINE d’avoir ainsi traité les enjeux que pose l’aval des filières, de la sortie du champ à l’assiette du consommateur. L’ensemble de ces résultats est rassemblé dans un ouvrage de synthèse*, publié le 15 décembre 2011.
Comment nourrir le monde aujourd’hui et dans la perspective démographique du XXIe siècle tout en intégrant la notion de « durabilité » dans cette réflexion ? Lancé par l’Inra et le Cirad en novembre 2009, achevé en juillet 2011, l’atelier de réflexion stratégique DUALINE permet de dresser un état des lieux des déterminants majeurs qui ont présidé aux évolutions passées des systèmes alimentaires, d’identifier les points critiques de ces systèmes, et enfin, de dégager des questions à la recherche pour de futurs programmes. Le projet a mobilisé 125 experts académiques, institutionnels et privés.

>>> Etudier l’aval des systèmes alimentaires
La réflexion menée au sein de DUALINE couvre les systèmes alimentaires depuis la sortie de la ferme jusqu’à la consommation et l’élimination des déchets. En cela, elle se distingue et vient en complément de la prospective Agrimonde, centrée sur les enjeux mondiaux liés à l’agriculture. De nombreuses questions ont été examinées : la consommation alimentaire avec l’augmentation des calories d’origine animale et ses conséquences, l’organisation des systèmes alimentaires en liaison avec les productions de chimie et d’énergie renouvelables, les pertes et gaspillages, l’impact des marchés internationaux sur la consommation, les insuffisances des méthodes d’évaluation et de leurs critères d’appréciation de la durabilité.
Trois sujets originaux apportent un éclairage neuf sur certaines controverses :

>>> Evaluer l’impact carbone des consommations alimentaires des Français selon leur qualité nutritionnelle
La question de la relation entre la qualité nutritionnelle de l’alimentation et son impact carbone** s’avère plus complexe qu’il n’y paraît. A partir de l'enquête nationale sur les consommations alimentaires des français (INCA2), les experts ont observé que plus les quantités d'aliments ingérées chaque jour par un individu sont importantes, plus l'impact carbone associé à ces consommations est élevé. C'est ainsi que l'impact carbone de l'alimentation des hommes (4725 eqCO2/j) est significativement supérieur à celui des femmes (3658 eqCO2/j). En revanche, les experts ont noté une faible relation entre la qualité nutritionnelle de l'alimentation et son impact carbone. Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre associées à l'alimentation, une baisse des quantités totales ingérées pourrait donc être plus efficace qu’une modification du type d’aliments consommés. Ces premiers résultats, qui vont à l’encontre de bien des idées reçues, se doivent d’être vérifiés par des recherches approfondies.

>>> Repenser les filières industrielles alimentaires et leur organisation
Le système alimentaire dominant des pays industrialisés a reposé sur une réduction de la gamme des matières premières agricoles produites et sur une spécialisation des opérateurs des filières sur deux étapes successives : le fractionnement de cette matière première, puis une reformulation pour aboutir à une grande diversité d’aliments. Cette évolution butte aujourd’hui sur de nouvelles contraintes, dans un contexte de marges de manœuvre réduites au niveau industriel. Par ailleurs, les aléas auxquels la production agricole fait face se traduisent par une plus grande variabilité des prix qui va conduire les filières à développer des systèmes de production plus flexibles et plus robustes. Enfin, l’intégration des exigences environnementales rend nécessaire des évolutions profondes, tant au niveau des procédés industriels qu’au niveau de l’organisation des filières et des relations entre les différents opérateurs des chaines alimentaires.

>>> Alimenter les villes : quels enjeux pour le développement durable ?
Plus de la moitié de la population mondiale vit aujourd’hui dans une ville. Selon la FAO, nourrir une agglomération de 10 millions d’habitants nécessite environ 6000 tonnes de nourriture chaque jour, correspondant à 3 millions d’hectares de terre agricole. Pour une ville comme Paris, la surface agricole correspond à 6 fois celle de l’Ile-de-France.
Il existe ainsi une véritable logique de localisation des productions agricoles à proximité des lieux de consommation. Pourtant, faut-il favoriser l’agriculture à proximité des grandes villes ?
La réponse, d’un point de vue énergétique et environnemental, est loin d’être évidente. Sur le plan de la distribution, ce qui se joue dans les 5 derniers kilomètres est ce qui pèse le plus en matière d’impact sur l’environnement, ce qui, de ce point de vue, remet en question les avantages des circuits courts. Emission de gaz à effet de serre, processus d’intensification des terres agricoles près de villes, pollutions des nappes phréatiques, autant d’exemples qui mettent en question le déplacement de la production agricole vers le lieu de consommation et la possibilité d’un développement local durable.
Les perspectives nombreuses ouvertes par cette étude donneront lieu à des programmes de recherche, publics et privés, au niveau national et européen. L’INRA coordonne à ce titre un nouveau réseau européen consacré à l’alimentation durable, SUSFOOD.

*Pour une alimentation durable. Réflexion stratégique DUALINE, Catherine Esnouf, Marie Russel et Nicolas Bricas (coord.), éditions Quae, déc. 2011, 288 pages, 32 €

** L’estimation de l’impact carbone des aliments désigne, en équivalent CO2, la quantité de gaz à effet de serre émis par la production, la transformation et le transport des produits

Voir : http://www.cirad.fr/
actualites/toutes-les-actualites/communiques-de-presse/2011/alimentation-durable


 

Affichage de la mention HVE : le décret vient d’être publié
Voir : http://www.agri72.fr/
Affichage-de-la-mention-HVE-le-decret-vient-detre-publie-actualite-numero-792-page-1.php



Chevaux de trait d'hier et d'aujourd'hui
Les chevaux de trait fascinent car on sait qu’ils ont accompagné notre histoire et ses bouleversements, celle de l’agriculture bien sûr mais également celle de l’industrie.

L’ouvrage, leur rend hommage ainsi qu’à ceux qui les ont utilisés et aimés.

Ils retracent leur épopée à travers le temps et à travers leurs différentes races : le Boulonnais, l’Ardennais, le Percheron, le Comtois… Les chevaux disparus ne sont pas oubliés.

Les auteurs vous emmènent avec eux dans ce voyage, d’hier à aujourd’hui, grâce à de superbes photos et de nombreux témoignages vivants.

Éleveurs et passionnés, Marcel Mavré, comme Étienne Petitclerc, ont oeuvré, à une génération d’intervalle, pour la promotion des chevaux de trait, auprès des professionnels comme du grand public.
Voir : htp://www.lagalerieverte.com


La Bourgogne poursuit l'effort pour préserver ses arbres
En 2012, le Conseil régional de Bourgogne a décidé de reconduire ses appels à projets « bocage et paysage » et « vergers conservatoires ». Avec l’évolution des techniques, des pratiques agricoles et les remembrements, 40 % des haies ont disparu en Bourgogne depuis 50 ans. Celles qui restent...
Voir : http://www.campagnesetenvironnement.fr/
la-bourgogne-poursuit-l-effort-pour-preserver-ses-4745.html



Pneumatique - Michelin lance un site dédié agriculture
Voir : http://www.agrisalon.com/
fr/permalien/article/6210905/Michelin-lance-un-site-dedie-agriculture.html

Voir : http://www.michelin-pneu-agricole.fr/

Gazette de vitisphere.com,
portail vitivinicole

Voir : http://www.vitisphere.com/


Inscrivez-vous dans la Base des Acteurs de la Bio !
ABioDoc, le Centre national de ressources en agriculture biologique, a restructuré sa base de données des Acteurs de la Bio, afin de faciliter les contacts entre les personnes qui s’intéressent à l’agriculture biologique.
La base des Acteurs de la Bio, spécialisée dans la recherche, la formation, le développement et l’animation en agriculture biologique, a été élargie, notamment en intégrant des rubriques intitulées : conduites d’études, édition, réglementation, accueil en ferme biologique, analyses de laboratoire, santé animale, domaine artistique, fournisseurs de matériel agricole… et destinées à des acteurs ayant également une activité dans le domaine de l’agriculture biologique. Les opérateurs économiques sont répertoriés, par ailleurs, dans l’annuaire de l’Agence bio.
Au cours de la restructuration, nous avons intégré, dans la base, un système d’authentification qui permet à chacun de pourvoir modifier ses données à tout moment et qui facilitera les mises à jour. Ainsi, seuls ceux qui s’inscriront seront visibles sur le site d’ABioDoc.
Sont donc invités à s’inscrire ceux qui évoluent dans les activités précitées, en renseignant la fiche de leur organisme (chercheurs, techniciens, enseignants, animateurs, producteurs réalisant de l’accueil, vétérinaires utilisant des médecines alternatives, bureaux d’études en lien avec l’AB…), ainsi que leur fiche personnelle.

>>> Consignes pour vous inscrire :
- Allez sur le site internet d’ABioDoc : http://www.abiodoc.com
- Dans l’onglet de menu Acteurs de la Bio, cliquez sur « s’inscrire » puis remplissez le formulaire de création de compte.
- Vous recevrez un courriel récapitulatif avec les informations de votre compte (login, mot de passe…), et un lien sur lequel vous devrez cliquer pour valider la création de votre compte. (Si vous ne receviez pas ce courriel prenez contact avec ABioDoc pour que nous validions votre compte).
- Après avoir cliqué sur le lien du courriel, vous serez dirigé sur la page de votre compte où vous pourrez créer votre fiche d’acteur de la bio en cliquant sur l’onglet correspondant. (Prévoir 10 à 15 minutes pour remplir le formulaire).
- Votre fiche sera publiée par ABioDoc après vérification et vous recevrez un courriel vous informant de la publication de votre fiche.
Contact : Sophie VALLEIX
Mél : sophie.valleix (a) vetagro-sup.fr

Ageekculture : un blog sur l'agriculture et les technologies de l'information

Voir : http://www.ageekculture.com/

L’EFSA renforce ses procédures pour éviter les conflits d’intérêts potentiels et les cas de « pantouflage » (lu dans la gazette de l’Iteipmai)
L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) accuse réception du projet de rapport et des recommandations du médiateur européen en relation avec un cas potentiel spécifique de « pantouflage » remontant à 2008/2009. L’Autorité confirme que ses procédures ont considérablement été renforcées depuis cette date et s’engage à fournir les rapports de toute évaluation approfondie qui serait réalisée si un cas similaire devait se produire dans le futur.
Voir : http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/111214.htm
Voir : http://lists.iteipmai.fr/mailman/listinfo/herbalia


Allégations de santé : le nouveau règlement en voie d’adoption (lu dans la gazette de l’Iteipmai)
La liste des allégations de santé dites « génériques » a été adoptée le 5 décembre dernier. Plusieurs milliers de produits vont devoir revoir entièrement leur marketing dans les mois qui viennent. Le travail initié il y a 5 ans par la Commission européenne sur les bénéfices santé des produits alimentaires arrive à son terme. Après évaluation par l’EFSA (autorité européenne de sécurité des aliments) des quelque 4 400 allégations de santé recensées et utilisées par les industriels européens, Bruxelles vient d’adopter une liste de 222 allégations qui seront autorisées.
Dans un second temps, la Commission promet de s’attaquer aux allégations relatives aux plantes.
Voir : http://www.europolitique.info/politiques-sectorielles/
all-gations-de-sant-le-nouveau-r-glement-en-voie-d-adoption-art320368-11.html

Voir : http://lists.iteipmai.fr/mailman/listinfo/herbalia


Le journal du web agricole
Voir : http://journalduwebagricole.blogspirit.com/


États-Unis : La promotion de la cameline comme source de biocarburant : l'USDA s'engage pour établir une filière intégrée
Pour atteindre les objectifs fixés par l'administration d'Obama, à savoir la création de nouvelles opportunités de revenus pour les exploitants agricoles, ainsi que le développement de la production de biocarburants à partir de biomasse, L'USDA vient de mettre en place un programme d'assurance pour la culture de la cameline. La cameline est une plante oléagineuse dont l'huile est utilisée en industrie agroalimentaire, cosmétique et pharmaceutique, et le tourteau. Elle est maintenant étudiée comme agro-carburant notamment pour le secteur aéronautique.
Voir : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/68576.htm


Fongicides - Les bases des programmes 2012
La protection fongicide des céréales repose sur quelques grands principes, qu'il s'agit d'adapter à la nuisibilité attendue et au contexte agronomique de la parcelle. L'alternance des matières actives reste la première des règles.
Voir : http://www.terre-net.fr/
dossier_special/fongicides-2012/?idDoss=194&idrub=2691&id=76435



La Société Suisse de Nutrition vient de publier « La pyramide alimentaire suisse »
La pyramide alimentaire illustre une alimentation équilibrée, qui garantit un apport suffisant en énergie, ainsi qu’en substances nutritives et protectrices et contribue de façon déterminante à assurer notre bien-être. Les aliments mentionnés aux étages inférieurs de la pyramide sont à…
Voir : http://www.alimentation-sante.org/2011/12/la-societe-suisse-de-nutrition-vient-de-publier-%c2%ab-la-pyramide-alimentaire-suisse-%c2%bb/


Des pluriels méconnus
Un beau ? Des cors

 

La gazette Agrisalon du Crédit Mutuel
Voir : http://www.agrisalon.com


Du côté des Insectes
En 'Épingle', inaugurant la page de 2012 :
- La mouche magnétique (elle vole sans les ailes) ;
- Jus de blatte (une source renouvelable d'énergie) ;
- Soldates kamikazes (abeilles costaudes et mordantes).
Voir : http://www.inra.fr/opie-insectes/epingle12.htm
Contact : Alain FRAVAL
Mél : afraval (a) orange.fr


AgriXchange
Vous êtes intéressé par les échanges de données informatisées en Agriculture, enregistrez-vous sur le site :
http://www.agriXchange.eu

Du côté de la Chambre d'Agriculture de Haute Marne
- Circuits courts en Champagne Ardenne : par Christian Renaudin le mardi, janvier 17 2012 (17:05)
Une enquête régionale montre que ce mode de commercialisation est globalement peu pratiqué dans la région.
Voir : http://www.haute-marne.chambagri.fr/
kit/espace-grand-public/agriculture-departementale/circuits-courts.html


- Memento statistique régional : par Christian Renaudin le mardi, janvier 17 2012 (16:34)
Les principaux chiffres sur l'agriculture des 4 départements de Champagne Ardenne en 2010.
Voir : http://www.haute-marne.chambagri.fr/
kit/espace-grand-public/agriculture-departementale/mementos-statistiques-regionaux.html


- DPU 2012 : par Christian Renaudin le mardi, janvier 17 2012 (14:52)
Les modèles de clauses utilisables pour demander des transferts de DPU pour les mouvements de fonciers intervenus entre le 16 mai 2011 et le 15 mais 2012. Ces clauses, pour pouvoir être prises en comptes lors des paiements 2012 devront au plus tard parvenir à la DDT au plus tard le 15 mai 2012.
Voir : http://www.haute-marne.chambagri.fr/
kit/politique-agricole/dpu/transferts-de-dpu.html


- Conditionnalité 2012 : le Ministère de l'Agriculture vient de publier les fiches descriptives pour 2012. Les exigences sont très peu modifiées par rapport à 2011, y compris sur l'aspect maintien des prairies pour lequel les retournements de 2010 avaient suscité quelques interrogations compte tenu des règles européennes sur la maintien du taux des pâturages permanents.
Voir : http://www.haute-marne.chambagri.fr/
kit/politique-agricole/conditionnalite/conditionnalite-2012.html


- L'agriculture d'autrefois : l'agriculture haut-marnaise vue dans des publications du 19e siècle.
Voir : http://www.haute-marne.chambagri.fr/
kit/espace-grand-public/agriculture-departementale/histoire-agricole-haute-marne.html


Adhérez à l'AFIA
Chèque de 30 Euros à nous envoyer.
Un reçu vous sera adressé
.

L'AFIA est membre fondateur de l'European Federation for Information Technology in Agriculture
Voir : http://www.efita.net


Du côté du n° 149 de la lettre d'information des filières de l'élevage, des produits de la mer et de l'aquaculture, des plantes aromatiques, des vins, des fruits, des légumes, de l'horticulture et des grandes cultures
Voir : http://www.office-elevage.fr/actu/actu-FAM-149.htm
>>> FranceAgriMer
> FranceAgriMer participe à l’European Seafood Exposition à Bruxelles, du 24 au 26 avril 2012 : L’European Seafood Exposition, salon professionnel international pour la filière des produits de la pêche et de l’aquaculture se tiendra du 24 au 26 avril 2012 à Bruxelles. Les entreprises françaises souhaitant rejoindre FranceAgriMer au sein du pavillon France peuvent télécharger le dossier d’inscription et le retourner dûment rempli et signé, accompagné du règlement correspondant par voie postale.
Voir : http://www.franceagrimer.fr/Projet-02/even/even.htm

> Toutes filières : Note aux opérateurs n°2/2012 : Modèle de preuve d’arrivée à destination en Tunisie.
Voir : http://www.franceagrimer.fr/Projet-02/06reglements/index651.htm

>>> Filière de l'élevage et de ses productions
> Elevage :
* Cotations (viandes et lait), prix à la production
Voir : http://www.office-elevage.fr/cotations/indexcot.htm
* Hebdo conjoncture élevage
Voir : http://www.franceagrimer.fr/Projet-02/04infos_eco/index427.htm#hebdo_elev

> Produits laitiers
* Informations/Marchés & Filières/Statistiques
Voir : http://www.office-elevage.fr/cotations/lait/pcot-lait/indexcot-lait.htm
* Enquête laitière "fabrications mensuelles françaises", secteur bio et non bio.
Voir : http://www.office-elevage.fr/stats-lait-mens/statistique2.htm
* Statistiques : Retrouvez les chiffres du commerce extérieur lait et produits laitiers
Voir : http://www.office-elevage.fr/statistiques/statistique1.htm

> Filière lait / Quotas laitiers : Mesure complémentaire de gestion des quotas laitiers pour la fin de campagne 2011-2012
Voir : http://www.office-elevage.fr/quotas_laitiers/pages/Communiques.html

>>> Filière grandes cultures
> Communiqué de presse / FranceAgriMer : Conseil spécialisé du 14/01/2012 : Retrouver les bilans Prévisionnels des blé dur, blé tendre, mais et orges pour le mois de janvier
Voir : http://www.franceagrimer.fr/Projet-02/02etablissement/02Etab_conseil_spe/index231_101.htm

> Filière Grandes Cultures / Cotations : Quotidiennement les cotations FAW et FCW dans la rubrique Marchés
Voir : http://www.franceagrimer.fr/Projet-02/04infos_eco/index421.htm#Cot_FCW_FAW

- Tous les mardis les cotations à terme FAW et FCW pour le blé, les FMB orges de brasserie, ainsi que les cotations rendu port pour les principales céréales françaises (blé, orge, maïs, blé dur...)
Voir : http://www.franceagrimer.fr/Projet-02/04infos_eco/index421.htm#Cot_FCW_FAW

- Tous les jeudis soir retrouvez les dernières nouvelles du Comité de gestion des céréales à Bruxelles dans « le Céré-hebdo »
Voir : http://www.franceagrimer.fr/Projet-02/08publications/index81.htm

> Filière Grandes Cultures / statistiques :
* Collecte et de stocks, du commerce extérieur et des Fabricants d’Aliments du Bétail
Voir : http://www.franceagrimer.fr/Projet-02/04infos_eco/042infos_eco_filie/index421_cere.htm

* Meunerie
Voir : http://www.franceagrimer.fr/
Projet-02/04infos_eco/042infos_eco_filie/index421_cere2.htm#stat_meun


* Bilans mensuels des utilisations de céréales
Voir : http://www.franceagrimer.fr/Projet-02/04infos_eco/042infos_eco_filie/index421_cere2.htm#bilan

> Filière Sucres / Publications : Infosucre n°95.
Voir : http://www.franceagrimer.fr/Projet-02/08publications/index83.htm#infosucre2012

> Filière Grandes Cultures / Publications :
Voir : http://www.franceagrimer.fr/Projet-02/08publications/index81.htm
* Panorama mensuel des marchés céréaliers n°4 de décembre 2011
* Situation céréalière française de décembre 2011

>>> Filière des produits de la mer et de l'aquaculture
> Filière Pêche et Aquaculture : Tableau hebdomadaire des chiffres clés, les notes des ventes en halle à la marée, pour : la Baudroie, le Merlu, la Seiche, le Bar, la coquille Saint-Jacques, et la note hebdo ports.
Voir : http://www.franceagrimer.fr/Projet-02/04infos_eco/index429.htm

>>> Filière des vins, des fruits, des légumes et de l'horticulture
> Filière Vin / Cotations :
* Constatation nationale des prix moyens d’achat de vin en vrac
Voir : http://www.franceagrimer.fr/Projet-02/04infos_eco/index426.htm
* Le communiqué de prix et l'historique de la campagne S23 du 13/01/2011
Voir : http://www.franceagrimer.fr/Projet-02/04infos_eco/index426b.htm

  La gazette Pleinchamp du Crédit Agricole
Voir :
http://www.pleinchamp.com

Du côté de paysansinfo.fr (Fnsea)
>>> Actions et revendications
> Un sommet social sans les représentants de la profession agricole
Le sommet pour l’emploi va se réunir le 18 janvier à l’invitation du Président de la République, sans les représentants de la profession agricole. (17/01/2012)

> VEOLIA environnement et la profession agricole: une rencontre inédite
Une rencontre a eu lieu entre une entreprise privée et un syndicat. L’occasion d’évoquer des sujets concernant l’agriculture notamment sur l’optimisation, la protection de la ressource et les procédés de traitement pour l’eau puis la valorisation des sous-produits des exploitations (méthanisation, composts, biomasse). (13/01/2012)

> Politique Agricole Commune: 300 personnes rassemblées dans la profession agricole
La FNSEA vient de réunir l’ensemble des représentants de son réseau issus des territoires comme des productions. Pendant deux jours, en séminaire, il s’agissait à travers différents ateliers et différentes interventions de faire en sorte que chacun ait le même niveau d’information pour entamer une vraie réflexion sur la PAC. (12/01/2012)

> Energie - Climat
La profession agricole présente dans le débat énergie climat. (10/01/2012)

> Agriculture biologique
La profession se bat pour soutenir l'agriculture biologique. (09/01/2012)

>>> Informations générales
> SIA : la formation agricole à l'honneur !
Les métiers agricoles sont souvent peu connus du public, pourtant ils offrent des perspectives d'emploi plus qu'intéressantes. (17/01/2012)

> Mise en place d'un numéro Indigo Info Installation (PPI)
Vous êtes un jeune agriculteur ou vous projetez une installation et cherchez des informations. (13/01/2012)

> DPU : Les clauses de transfert 2012
Vous êtes agriculteur et vous cherchez des informations relatives aux clauses de transfert concernant la campagne 2012. (12/01/2012)

> Certification environnementale
Vous êtes agriculteur et cherchez des renseignements concernant la mention "issue d'une exploitation de Haute Valeur Environnementale". (11/01/2012)

> ATEXA: taux des cotisations 2012 dans les DOM
Vous êtes agriculteur dans les DOM et cherchez des informations relatives au montant des cotisations 2012 au titre de l'assurance obligatoire contre les accidents du travail et les maladies professionnelles. (10/01/2012)

> Préretraites agricoles: prolongation du dispositif
Un décret vient de prolonger le versement de l'allocation de préretraite agricole aux bénéficiaires nés en 1951 concernés par le report de l'âge minimum de départ en retraite. (09/01/2012)


Des pluriels méconnus
Un mur ? Des crépis

 


L’avenir du livre… imprimé (lu dans InternetActu ; entedu sur France Culture)
La lecture de la semaine renoue avec ses vieilles lunes, la chronique de Clive Thompson dansWired. Là, c’est le numéro de décembre, et le texte s’intitule : “Un nouvel espoir pour les livres”.

“L’ebook (donc le livre numérique) va-t-il tuer le livre imprimé ?” Chaque fois que j’entends cette question, dit Thompson, je pense au “mythe du bureau sans-papier”. Dans les années 80, l’apparition des traitements de texte et des mails ont fait croire à beaucoup de gens que le papier allait disparaître. Pourquoi imprimer un document quand on peut le diffuser par voies électroniques ?

On sait tous ce qu’il en est advenu, dit Thompson. L’usage du papier a explosé : et les entreprises qui se sont mises au mail ont vu leur consommation de papier augmenté de 40 %. Car, même dans un monde d’écrans, le papier offre la seule manière d’organiser et de partager nos pensées. Il faut prendre en considération ce truisme technologique : quand on rend une tâche plus facile, les gens l’exécutent plus souvent. Aujourd’hui que tout employé de bureau a accès à un ordinateur et une imprimante, il peut désigner et distribuer des cartes d’invitations sophistiquées et multicolores ou des présentations reliées en spirale.

“L’impression à la demande” est sur le point de faire la même chose avec les livres. Elle va les garder vivants en les rendant plus bizarres.

Les outils d’impression à la demande, comme l’Expresso Book Machine, ne fait que ce que son nom indique : vous lui donnez un fichier numérique et quelques minutes plus tard, vous avez un livre papier de bonne facture avec une couverture en couleur. Quant aux sociétés d’impressions à la demande comme Lulu ou Blurb, elles fournissent des couvertures cartonnées et des albums photo.

Pour Thompson, il y a un parallèle entre l’impression de documents qui avait cru spectaculairement au bureau et le nouveau phénomène d’impression à la demande, parallèle que la fondatrice de Blurb appelle le “l’édition sociale”. Livres – photos souvenirs de week-end en camping ou de séminaires professionnels qui peuvent être distribués aux participants, manuels techniques pour logiciels de niche, mémoires ou livres de poésie – ces objets sont souvent imprimé à la pièce.

Les livres imprimés à la demande peuvent aussi devenir plastiques – être modifiés pour s’adapter à chacun de leur lecteur. Pour son livre autopublié, un ancien employé de Microsoft qui fait aujourd’hui du conseil, écrit une préface différente pour chacun de ses clients. La bibliothèque de l’université d’Alberta a reçu l’ancienne première ministre canadienne Kim Campbell. Son livre étant épuisé, la bibliothèque a utilisé sa machine Expresso pour en imprimer quelques copies – avec une nouvelle couverture et deux chapitres que Campbell avait écrits pour l’occasion.

Voilà qui devient un marché gigantesque doté d’une très longue traîne (en référence à la “longue traîne” d’Anderson). Dans l’édition imprimée traditionnelle, le nombre de nouveaux titres a augmenté de 5% entre 2009 et 2010, pour atteindre 316 000 titres différents. Quant à l’impression à la demande et l’auto-édition, elles ont augmenté de 169% dans la même période, pour atteindre 2,8 millions d’exemplaires uniques. Certes, peu de ces titres ont été imprimés à plus de quelques exemplaires ; l’impression à la demande est encore une petite fraction de la production totale de livres. Mais la tendance est évidente. Les gros édi! teurs faisant de vrais livres vont continuer à migrer vers Kindle et consorts pendant que les acteurs plus petits utiliseront l’impression à la demande pour des formats qui privilégient l’aspect physique, comme les livres souvenirs, les beaux livres, les livres customisés, les éditions limitées de romans. Cette tendance augmente de 15 à 20 % par an et dans le même temps, certains observatoires prévoient qu’une imprimante personnelle moyenne pourra bientôt fabriquer un livre de poche. Pour un bibliothécaire de l’université d’Utah, ce type d’imprimante sera sur tous les bureaux et seront les “photocopieurs du futur”.

Est-ce que sera pour le bien des lecteurs ? se demande Clive Thompson. Oui et non. Comme pour les blogs, beaucoup de ces livres DIY seront horribles et chéris par leur seul auteur. Mais l’écosystème encourage de nouvelles voix à faire des choses impossibles à prévoir, ce qui est toujours bien. Ne vous inquiétez donc pas de l’avenir du livre imprimé, conclut Thompson.
Xavier de la Porte
Xavier de la Porte, producteur de l’émission Place de la Toile sur France Culture, réalise chaque semaine une intéressante lecture d’un article de l’actualité dans le cadre de son émission.
L’émission du 31 décembre 2011 était consacrée à la fin du Minitel, qui devrait s’éteindre en juin 2012, en compagnie de Pour faire cette histoire du Minitel, Benjamin Thierry, professeur à l’IUFM de l’Académie de Paris, membre du Centre de recherche en histoire de l’innovation de l’Université Paris-Sorbonne, et qui termine sa thèse de doctorat sur la “naissance de l’idée d’utilisateur en informatique et en télécommunications en France (1950-1990)”.
Voir : http://www.internetactu.net/2012/01/02/lavenir-du-livre-imprime/

 

 

Médiamétrie : L'audience de l'internet en France en novembre 2011
Voir : http://www.linformaticien.com/actualites/id/22829/
mediametrie-l-audience-de-l-internet-en-france-en-novembre-2011.aspx



Windows 8 embarquera HTML5 en natif
Infrastructure .Net 4.5, Visual Studio 11, Blend... Microsoft a dévoilé le nouveau runtime de son OS, et les outils qui vont bien pour développer.
Voir : http://www.journaldunet.com/
developpeur/technos-net/windows-8-decryptage-de-l-infrastructure/



Les mots-clés les plus chers de Google Adwords
Le JDN a analysé la liste des mots clés les plus prisés sur Google Adwords en France. Le classement des enchères par secteur.
Voir : http://www.journaldunet.com/
ebusiness/publicite/mots-cles-adwords-les-plus-chers/



E-mailing : le point sur l'évolution des performances
Les internautes ouvrent-ils autant les e-mailings de fidélisation qu'il y a deux ans ? Se désabonnent-ils davantage ? Comment ont évolué les performances des e-mailings de fidélisation ?
http://www.journaldunet.com/
ebusiness/crm-marketing/performance-e-mailing/



Les frictions entre la France et la Turquie touchent aussi la Toile
Le site web de la députée UMP Valérie Boyer, à l’origine de la proposition de loi chargée de réprimer la contestation de l’existence des génocides, a été piraté par un groupe de hackers turques.
Voir : http://www.silicon.fr/
les-frictions-entre-la-france-et-la-turquie-touchent-aussi-la-toile-69245.html



Dossier : les 10 tendances et innovations technologiques 2012
Voir : http://www.lemondeducloud.fr/lire-le-monde-du-cloud-46860.html


Google et Microsoft affûtent leurs moteurs de recherche pour 2012
Voir : http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/
lire-google-et-microsoft-affutent-leurs-moteurs-de-recherche-pour-2012-47179.html



Avast lance un antivirus gratuit pour smartphones Android
Voir : http://www.linformaticien.com/
actualites/id/22826/avast-lance-un-antivirus-gratuit-pour-smartphones-android.aspx



Firefox 9 est arrivé, il est 30% plus rapide
Voir : http://www.linformaticien.com/
actualites/id/22813/firefox-9-est-arrive-il-est-30-plus-rapide.aspx



Les jeux les plus populaires sur Facebook en 2011 sont...
Si Zynga enregistre quatre titres dans le top 10 des jeux les plus populaires sur Facebook, les première et deuxième place reviennent à Plyadom-Disney et Electronic Arts.
Voir : http://www.journaldunet.com/
ebusiness/le-net/classement-2011-social-games-facebook-1211.shtml



Le bêtisier de l'e-business en 2011
Même les entreprises les plus organisées ne sont pas à l'abri des bourdes. Voici quelques impairs et bizarreries commis par des éditeurs de sites en 2011.
Voir : http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/betisier-internet-2011/


Quel business model pour la presse en ligne ?
Web social, mobilité, contenus payants... Les médias en ligne cherchent encore leur business model. Qui des pure players ou des médias traditionnels arrivera à trouver la recette miracle ?
Voir : http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/medias-en-ligne/


Après les mobiles, Google décide de se lancer dans les tablettes
200 millions de terminaux Android ont été activés depuis la création de l'OS. Par ailleurs, Google prépare sa propre tablette pour 2012.
Voir : http://www.journaldunet.com/
ebusiness/internet-mobile/google-lance-sa-tablette-1211.shtml



Les évènements qui ont marqué l'informatique en 2011
De Windows 8 à Google Panda en passant par l'essor des tablettes, des réseaux sociaux d'entreprises, et la percée du Big Data, 2011 a été une année riche en évènements pour l'industrie informatique.
Voir : http://www.journaldunet.com/
solutions/magazine/informatique-en-2011-le-recapitulatif-de-l-annee/


 

Skirt zipper

As the bus stopped and it was her turn to get on, she became aware that her skirt was too tight to allow her leg to come up to the height of the first step of the bus.

Slightly embarrassed and with a quick smile to the bus driver, she reached behind her to unzip her skirt a little, thinking that this would give her enough slack to raise her leg. She tried to take the step, only to discover that she couldn't.

So, a little more embarrassed, she once again reached behind her to unzip her skirt a little more, and for the second time attempted the step.

Once again, much to her chagrin, she could not raise her leg. With a little smile to the driver, she again reached behind to unzip a little more and again was unable to take the step.

About this time, a large Texan who was standing behind her picked her up easily by the waist and placed her gently on the step of the bus.

She went ballistic and turned to the would-be Samaritan and yelled

'How dare you touch my body! I don't even know who you are!'

The Texan smiled and drawled, 'Well, ma'am, normally I would agree with you, but after you unzipped my fly three times, I kinda figured we were friends.'


HYPP, Hypermédia pour la protection des plantes


HYPP est un compagnon très intéressant qui m apporte un grande satisfaction et m enrichit énormément car ma formation agricole limitée ne m a pas permis durant ma jeunesse d accéder a une connaissance élargie de la biologie…
Un témoignage de M. Bertrand DEGHILAGE
Mél : bdeghilage(a)wanadoo.fr

Voir :
http://www.acta-informatique.fr?d=5183




Déclaration C.N.I.L. numéro 1555970
Vous êtes plus de 26 000 à recevoir "Du côté du web et de l'informatique agricole". La reproduction n'est autorisée que pour votre usage personnel et les besoins de votre entreprise.
Si vous souhaitez abonner un (e) ami (e), un (e) collègue ou encore vous désabonner (loi No 78-17 du 6 janvier 1978), merci de faire directement l'inscription en allant sur le formulaire suivant

Si vous souhaitez vous désabonner de la gazette, merci de remplir le formulaire suivant
Si vous souhaitez abonner un (e) ami (e), un (e) collègue ou encore vous désabonner (loi No 78-17 du 6 janvier 1978), et bien sûr

Et si vous souhaitez contribuer à la rédaction de cette gazette hebdomadaire, merci d'en faire directement la demande à Guy Waksman.
Adresse mél : guy.waksman(a)laposte.net