Ce message online


AFIA


Association
Francophone
d'Informatique en Agriculture


Du côté du web et de l'informatique agricole 31 - 2019
(parution hebdomadaire depuis janvier 1998)

Châtenay-Malabry, 1 août 2019


Opinions et curiosités du web (1)


Concert dans le cadre des Virades de l’Espoir

Dimanche 29 Septembre 2019, 15h30 - Parc de Sceaux (92)
Voir La Lyre du Plessis-Robinson


Et vous, lecteurs vignerons, quelles sont vos habitudes sur le web ?
Voir vitisphere.com


Ne dégradez pas les permanences des députés !

Nos agriculteurs se plaignent à juste titre des distorsions de concurrence, même intra-européennes. Il est temps de prendre la mesure des dégâts d'une politique démagogique qui, se voulant protectrice, notamment de la santé et de l'environnement, impose une ceinture quand le pantalon tient déjà grâce à un élastique ; une ceinture à laquelle la France de la manie de la surtransposition des normes européennes ajoute l'obligation de porter aussi des bretelles.

Par les temps qui courent, se protéger de la concurrence en érigeant des barrières douanières ou non-tarifaires est le meilleur moyen de péjorer encore davantage la compétitivité des agriculteurs européens et, à terme, de provoquer l'ouverture des frontières aux produits que nous ne pourrons plus produire à un coût satisfaisant.
Voir seppi.over-blog.com


Ah le bon vieux temps de l'agriculture d'autrefois... Les gardienne de vaches – Camille Pissaro -  Eragny: 1887


Ma remarque (GW) : Lorsque l'industrie sidérurgique a pu produire du fil de fer bon marché,  les paysans ont pu clore leurs prés... Et les jeunes françaises n'ont plus eu à garder les troupeaux et ont donc pu aller à l'école.

Le progrès technique a dans bien des cas permis la libération de la femme comme de l’homme !

C'est ce que nous disait déjà Moulinex il y a quelques décénies...

Le changement climatique n’est pas forcément une mauvaise nouvelle, par Sylvie Brunel

Améliorer le bien-être de l’humanité en utilisant mieux les ressources, quel formidable défi ! Mais il suppose la sérénité et la coopération. Pas les anathèmes contre de prétendus surnuméraires ou contre ceux qui travaillent dans le secteur productif. Pas une idéalisation trompeuse du passé, qui a d’ailleurs existé à toutes les époques. Pas les menaces démobilisatrices d’une fin du monde annoncée, qui n’incitent qu’à l’aquoibonisme.

Au lieu de nous demander sans cesse quelle planète nous allons laisser à nos enfants, alors que nous ne savons même pas quels seront les attentes, les besoins et le mode de vie des générations futures, il faut léguer des enfants intelligents et bien formés à la planète, remettre le respect de l’être humain au cœur de nos actions, au lieu de conspuer, d’exclure, d’accuser. Et accorder la plus grande attention à ce qui nous grandit : le respect, la confiance en l’avenir, la fierté du travail bien fait, l’honneur d’une existence digne.
Voir lemonde.fr

Sylvie Brunel est géographe, écrivain et professeure à Sorbonne Université. Spécialiste des questions de développement, elle a travaillé pendant plus de quinze années dans l’humanitaire (Médecins sans frontières, Action contre la faim) et a publié une trentaine d’ouvrages consacrés au développement, en particulier aux questions de famine. Elle vient de publier « Toutes ces idées qui nous gâchent la vie » (Jean-Claude Lattès).


Les coureurs du Tour de France sont passés dans l'Ariège cette année ...certains ont uriné en bordure de route et Jean Pierre  a trouvé ces spécimens...


La fauchosphere a sa bière !
Voir les vandales boivent aussi de la bière


Aliments dits « ultra-transformés » et santé : que faut-il en penser ? Par des membres de l'Académie d'agriculture
Voir academie-agriculture.fr


Du côté de Jean Yanne

VIEUX (Les) : Ils adorent les cacahuètes, ça leur rappelle leurs dents.
Extrait du "Dico de Jojo", torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr


Dans les îles Canaries, il n'y a pas de canaris
Il me semble qu’on a donné leur nom aux îles Canaries parce que justement il y en avait beaucoup... (GW)

Signalé par Luc BECKER
Mél : luc.becker(a)wanadoo.fr

Après avoir écouté le discours de Greta Thunberg, le PDG de Total plaque tout et part vivre dans une communauté écoresponsable
Voir legorafi.fr


Vers une nouvelle étude sur la dangerosité du glyphosate, un appel à candidature lancé

L'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) lance un appel à candidatures pour la réalisation d'une étude sur "le potentiel caractère cancérogène" du glyphosate, annoncent vendredi 19 juillet les ministères concernés.

Voir midilibre.fr

Ma remarque (GW) : C'est sûr que le type qui met du glyphosate sur ses cultures comme sur la photo illustrant l’article, risque seulement de voir disparaitre celles-ci ! Là est le vrai danger !?! Mais nous savions déjà que le glyphosate rend fada...

Du côté de Jean Yanne

VIVRE (seul) : C'est prendre plaisir à manger du céleri rémoulade dans son papier d'emballage. Extrait du "Dico de Jojo", torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr


Livre : L’agriculture face à ses défis techniques : L'apport des technologies, sous la direction de Bernard Le Buanec

L’agriculture française est dans une période difficile et doit affronter des défis techniques, économiques et sociétaux. Face à ce constat, des membres de l’Académie d’agriculture de France et de l’Académie des technologies ont créé un groupe de travail pour analyser les défis techniques et étudier les solutions que pourraient apporter les technologies.

Après avoir auditionné des agriculteurs, les principaux syndicats agricoles et de nombreux scientifiques et industriels, les auteurs analysent les principaux défis et les solutions techniques qui permettraient d’y faire face et font des recommandations pour que l’agriculture française puisse en bénéficier.

Voir Presses des Mines

Contact : Catherine REGNAULT- ROGER
Mél : catherine.regnault-roger(a)univ-pau.fr


La punaise de lit, nuisible pour le corps et… l’esprit (et en plus, reconnaître que les insecticides nous sont indispensables rend malades certains de nos contemporains - GW)

Cette petite bête de couleur rouge foncé avait quasiment disparu de France après-guerre mais elle revient, favorisée notamment par l’essor des voyages internationaux ou encore la multiplication des achats de seconde main.
Voir lemonde.fr


L'agroécologie peut nous sauver : entretiens / Marc Dufumier (2019) (Bof, bof – GW)
Voir infodoc.agroparistech.fr

Sur l'agroécologie, il vaut mieux voir la belle présentation du 15 mai 2019 de Christian Rousseau, membre de l'Académie d'agriculture...
Voir academie-agriculture.fr


Canicule : "La végétalisation est une des meilleures solutions pour rafraîchir la ville"

On note jusqu'à 12 degrés de différence entre un centre-ville et sa périphérie, constate sur franceinfo une ingénieure de l'Ademe. La solution : planter des arbres car un arbre qui respire équivaut à cinq climatiseurs qui tourneraient pendant 20 heures, explique-t-elle.
Voir francetvinfo.fr


Williwaw : faire respirer la maison, sans étouffer la planète (recommandé par un lecteur de cette gazette)
Voir nouveau ventilateur


Du côté de Jean Yanne

VUE (Ma) : J'ai la vue qui baisse de jour en jour. Bientôt, je vais devoir porter des lentilles de contact pour voir mes lunettes.
Extrait du "Dico de Jojo", torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr


Informatique et numérique agricole

Audience Du cote du web et de l’informatique agricole – 30 du 25 juillet 2019
Voir Afia


Audience EFITA Newsletter / 887 dated July 22, 2019
Voir Efita


ISAGRI parmi les plus grands éditeurs français de logiciels

Rang

Nom de la société

CA Logiciels

CA Total

Effectif total

Effectif R&D

11

ISAGRI

156,0

204,0

1979

450

Voir truffle.fr


Recherche Chef de projet #DigitAg (F/H) pour poste à Montpellier

Porté par Irstea et 16 autres membres fondateurs, l’Institut Convergences Agriculture Numérique #DigitAg a pour ambition de mettre en commun les ressources de ses membres pour développer les technologies numériques au service de l’agriculture.
Voir nous-recrutons.fr


[Le monde en 2050] Le black-out qui a mis fin à l’agriculture numérique

Le 6 septembre 2049, tout bascule. Un black-out géant touche le secteur agricole, entièrement numérisé. Plus de drones, de robots pollinisateurs, de données précises sur les cultures... les agritechs sont désemparés. Ils vont devoir laisser la main aux agriterres, un groupe dissident qui prône un retour à l'agroécologie et à la saisonnalité. Au mois de juillet, Novethic vous transporte en 2050 pour découvrir le monde secteur par secteur selon les grandes tendances identifiées aujourd’hui par nos journalistes.
Voir novethic.fr


Quand le robot d’alimentation se sert lui-même dans le silo

On pourrait croire que les éleveurs possédant un robot d'alimentation n'ont rien à préparer. Pourtant, il leur faut préparer les aliments à prélever en avance dans une "cuisine" (ouvrir l'enrubannage, retirer les ficelles des ballots, désiler du maïs etc.). L'entreprise autrichienne Wasserbauer propose aux éleveurs de gagner du temps grâce à son robot d'alimentation qui se sert directement dans les silos. L'éleveur n'a donc plus à désiler ses aliments à l'avance.
Voir agri-mutuel.com


Aptimiz : l'appli simple et automatique pour optimiser son temps de travail

Combien d'agriculteurs connaissent leur temps de travail par activité ? Si cet aspect semble important pour beaucoup d'entre eux, seule une minorité le mesure et tentent d'améliorer leur organisation. Pour répondre à cette problématique, trois fils d'agriculteurs ont conçu l'outil Aptimiz qui mesure et analyse automatiquement le temps de travail d'un agriculteur. Ainsi, ce dernier peut évaluer ses performances et faire évoluer ses pratiques pour optimiser son temps.
Voir web-agri.fr


Un calendrier de pâturage qui tient dans une poche grâce à sa version appli

Eva Jura présentera au Space 2019 son calendrier de pâturage version application mobile. L'outil permet d'enregistrer les données facilement et rapidement afin de simuler des scénarios et de faire des bilans de fin de saison.
Voir web-agri.fr


Un thermomètre connecté pour une meilleure détection des pathologies

Prendre la température fait partie des bases de vérification de santé d'un animal. Pour suivre l'évolution, plusieurs prises sont nécessaires. Ainsi, l'entreprise Förster technik présente son thermomètre connecté qui enregistre les données mesurées dans une application dédiée.
Voir web-agri.fr


Urban combine prise de température et scanner de puce pour plus de précision

Pour suivre d'encore plus près la santé des veaux, Urban dévoile son thermomètre Vital control. Il combine un lecteur de puce RFID et la prise de température des animaux pour plus de précision. Ainsi, chaque mesure sera automatiquement attribuée à l'animal et l'éleveur pourra suivre l'évolution sous la forme de graphique consultable en ligne.
Voir web-agri.fr


Farmworkers by Clyfford Still, 1936



Dynatrac est une interface qui corrige les déviations du tracteur lors d’opérations de désherbage, par Fanch Paranthoen
Voir paysan-breton.fr


Une gestion de la fumure azotée en temps réel possible avec Fertiweb Dynamic

Arvalis-Institut du végétal et Aurea AgroSciences sont associés depuis plus de trois ans pour le développement de Fertiweb, outil plan de fumure construit sur les principes de raisonnement du Comifer. Le dispositif se dote aujourd’hui d’un moteur Dynamic qui calcule en temps réel la fumure azotée en tenant compte du sol, de la plante et de la météo.
Voir agri-mutuel.com


Drones : l’avenir de l’agriculture s’écrira-t-il dans les airs ?

Afin de proposer une alternative crédible à l’agriculture intensive, modèle hérité des années 60 aux conséquences environnementales désastreuses, le gouvernement gagnerait à sensibiliser les professionnels du secteur à l’agriculture de précision. Un modèle d’« agriculture 2.0 » au sein duquel le drone est appelé à jouer un rôle central.
Voir europeanscientist.com

Livre : Santé du végétal : 100 ans déjà ! Regards sur la Phytopharmacie par Catherine Regnault-Roger et André Fougeroux

Cueillette ou agriculture, les plantes nous nourrissent, nous vêtissent, nous logent, nous soignent ! La santé des hommes et la santé des […]
Voir Presses des Mines:


Contact : Catherine REGNAULT- ROGER
Mél : catherine.regnault-roger(a)univ-pau.fr


Du côté de Jojo

DÉMOCRATE (Le) : Conjonction de démoniaque et d'autocrate. Georges Elgozy.
Extrait du "Dico de Jojo", torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr

page facebook

Pour se désabonner de cette gazette si vous la recevez par erreur…
Si ce lien ne fonctionne pas, merci de s'adresser à moi : guy.waksman(a)laposte.net


S'abonner à la gazette de l'Afia (un lien à transmettre à vos amis !)


S'abonner à la gazette Efita en anglais (un autre lien à transmettre à vos amis)


Lire une des dernières gazettes Efita en anglais


Suivre l’Afia sur Facebook


Groupe LinkedIn Afia


Rédacteur de cette gazette : Guy Waksman
Membre correspondant de l'Académie d'Agriculture ; Médaille de vermeil de l'Académie d'Agriculture 2006
Ancien directeur d'ACTA Informatique ; Ancien président de l'AFIA ; Ancien président de EFITA, European Federation for Information and Communication Technology in Agriculture, Food Industry and the Environment (2013-2015) ; Ingénieur Agronome (Montpellier 70) ; Institut de Contrôle de Gestion (78-80) ; Mérite agricole (Officier)
Mél : guy.waksman(a)laposte.net

Informatiques et réseaux

DevOps : AWS lance un chabot intégré sur Slack et Chime
 
Conçu pour les équipes DevOps, le chatbot AWS envoie automatiquement des notifications de sécurité, de facturation et de stabilité du système via les canaux Slack et Chime.
Voir silicon.fr


Transformation numérique : quand l'expérience client achoppe
 
68% des initiatives de transformation numérique d’entreprises sont centrées sur l’amélioration des processus d’affaires. 28% sur l’expérience client.
Voir silicon.fr


Smartphones Android : les attaques en forte croissance sur un an
 
Selon Check Point, les attaques ciblant les smartphones, en particulier sous Android, ont bondi de 50% par rapport à 2018.
Voir silicon.fr


Application mobile : comment embarquer les utilisateurs dès les premières secondes
 
Les premières sessions d’un utilisateur sur une application sont déterminantes pour que celle-ci s’installe durablement sur l’écran d’accueil de son smartphone. Trop d’applications oublient les bonnes pratiques d’un onboarding réussi et disparaissent aussitôt téléchargée.
Voir silicon.fr


Cloud : AWS reste une machine à cash pour Amazon
 
Malgré une décélération de croissance, l’activité cloud, AWS, a représenté 13% du chiffre d’affaires total généré par Amazon d’avril à juin 2019.
Voir silicon.fr


Blockchain : la demande ciblant les développeurs surpasse l'offre
 
Les développeurs spécialisés blockchain sont très sollicités par les recruteurs. Mais, en France, les candidats ne se bousculent pas, selon LesJeudis.…
Voir silicon.fr


Truffle 100 : les éditeurs français de logiciels peuvent mieux faire

Les 100 premières entreprises françaises éditrices de logiciels sont « solides et créatrices d’emplois », mais aussi modestement dynamiques et sous-capitalisées.
Voir silicon.fr


Siri : Apple confirme avoir recours à des enregistrements
 
Apple confirme qu’une partie des fichiers audio de Siri sont analysées. Tout en précisant que les requêtes ne sont pas associées à une Apple ID.
Voir silicon.fr


Comment rendre sa transformation digitale concrète
 
Selon une étude récente Bpifrance, 45% des PME et ETI n’ont actuellement pas de vision de la transformation digitale de leur entreprise. Elle représente un moyen simple et accessible de faire entrer sa relation aux clients dans une nouvelle ère. Découvrez comment le numérique peut concrètement servir d’arme pour atteindre ses objectifs.
Voir silicon.fr


Piscicultures du monde : Aujourd'hui et demain, par Jérôme Lazard, membre de l'Académie d'agriculture

Aujourd'hui un poisson sur deux destinés à la consommation humaine provient de l'élevage, situation qui va continuer à s'accentuer. Le développement de la pisciculture et de l'aquaculture repose sur un ensemble de facteurs, décrits et analysés dans cet ouvrage.

À l'ancienneté de l'activité s'ajoutent de multiples innovations qui ont permis une diversification des systèmes et des espèces d'élevage au cours des cinquante dernières années. L'Asie domine largement la production piscicole mondiale qu'elle conduit sur le chemin de l'intensification avec le recours à l'alimentation artificielle et à l'élevage d'espèces autochtones et exotiques performantes.

Cet ouvrage considère les contextes et composantes biotechniques et socioéconomiques des systèmes actuels mis en œuvre à travers le monde, et fournit des éléments destinés à en évaluer les impacts. Il propose des solutions alternatives pour faire face aux contraintes.

Les informations présentées dans cet ouvrage ont pour objectif de fournir au lecteur des bases pour évaluer la faisabilité de tel ou tel type de pisciculture dans un contexte donné avec de raisonnables chances de succès.
Voir Presses des Mines

Contact : Catherine REGNAULT- ROGER
Mél : catherine.regnault-roger(a)univ-pau.fr


Du côté de Jojo

DÉMOCRATE (Le) : Trop pauvre pour être capitaliste, trop riche pour être communiste. Définitions humoristiques.
Extrait du "Dico de Jojo", torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr


Publication diffusée grâce au soutien de :
page facebook

Agricultures

Du côté de la fauchosphère

Les faucheurs volontaires ont à nouveau frappé. Dans la nuit du 17 au 18 juillet 2019, une cinquantaine de personnes est venue arracher deux hectares de tournesol d’une plateforme d’essais à Saint-Paul-lès-Romans, dans la Drôme.
Voir lafranceagricole.fr


Dernière réunion houleuse sur un vaste projet photovoltaïque sur le Larzac

La dernière réunion du processus de concertation sur le projet photovoltaïque privé controversé Solarzac s'est déroulée mardi soir pendant plus de trois heures dans une ambiance houleuse, a constaté une journaliste de l'AFP.
Voir agri-mutuel.com


Ex-Change-Expertise asbl : Des experts bénévoles au service des pays en développement

Association belge pour l'envoi d'experts bénévoles à l'étranger
Voir ex-change-expertise.be


Les chambres d’agriculture : missions et chiffres clés

- Des services aux entreprises et aux territoires
- La représentation de l’agriculture et du monde rural
- L'histoire des Chambres d'agriculture en dates clés
- Des marques au service des entreprises et des territoires : PROAGRI, PROVITI, TERRALTO
- Le réseau en chiffres
Voir chambres-agriculture.fr


Comment réduire l'empreinte des emballages alimentaires ?

Pour Nathalie Gontard, chercheuse à l'Inra depuis 2011, la révolution en matière de plastique est bel et bien amorcée ! Entretien avec la Directrice de recherche du centre Inra Occitanie-Montpellier et lauréate du prix Défi scientifique des Lauriers de l'Inra 2017.
Voir agriculture.gouv.fr


Interlude : Réviser votre anglais


Pollution : des plantes génétiquement modifiées pour mieux absorber le CO2

Dans une étude publiée ce 11 juillet dans la revue scientifique Cell, ces derniers expliquent avoir identifié un gêne spécifique, baptisé EXOCYST70A3, responsable de la croissance des racines des plantes.

Grâce à des expériences menées sur la plante Arabidopsis, les chercheurs ont découvert comment ce gêne, présent dans la majorité des plantes, avait le pouvoir d’augmenter la taille des racines, en contrôlant le volume d’auxine - une phytohormone de croissance végétale indispensable au développement des plantes – entrant dans les racines.

Or, on sait que lorsque les racines poussent, elles stockent le carbone dans des carbohydrates (glucides).
Voir cnews.fr


Du côté de de la Filière Culture Raisonnée Contrôlée

Engagée à produire autrement, la Filière CRC® garantit des céréales 100% françaises et cultivées selon de bonnes pratiques favorables à la biodiversité. Ce sont plus de 2500 agriculteurs, coopératives et négoces, meuniers, artisans boulangers, industriels et distributeurs qui s’engagent pour le bon, pour l’Homme comme pour la Nature.

Pour proposer tous les jours à leur clientèle un pain savoureux, les artisans boulangers s'engagent à employer des matières premières de qualité, dont la traçabilité et la qualité sont assurées. A l'image des farines de la Filière Culture Raisonnée Contrôlée® garantissant :
- des céréales 100 % françaises,
- cultivées selon des bonnes pratiques agricoles favorables à la biodiversité
- favorisant une meilleure rémunération des agriculteurs
- des céréales de qualité permettant de produire des farines de qualité : par exemple, 80 % des farines Label Rouge sont produites à partir de céréales CRC®.
Voir filiere-crc.com


Académie vétérinaire de France : avis relatif à la production de modifications ciblées dans le génome des animaux domestiques
Voir academie-veterinaire-defrance.org


Lutte contre la sécheresse : la France à la traîne en matière de retenue d'eau

En France, à peine 3% de l'eau de pluie est stockée contre 21%, par exemple, en Espagne. En Charente, des agriculteurs ne manquent pas d'eau grâce à ce système.
Voir francetvinfo.fr


Canicule : EDF doit mettre à l’arrêt deux réacteurs nucléaires

La vague de chaleur qui s’abat sur la France risque de conduire à des baisses de production, voire à d’autres arrêts de réacteurs, notamment en bordure du Rhône.
Voir lemonde.fr


Du côté de Jojo

DÉMOCRATE : En lui, il y a une guillotine qui sommeille. Paul Carbone.
Extrait du "Dico de Jojo", torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr

Agenda

Avis aux développeurs, codeurs, designers, data scientist, agro-geek et à tous les passionnés d’agriculture numérique qui seraient curieux, motivés et intéressés pour découvrir et révolutionner le monde agricole !

30 août – 1 septembre - L'Isle-Jourdain (Gers)

Le week-end du 30/08 au 01/09/2019 se tient à L'Isle-Jourdain (Gers) et ses environs, un hackathon d'agriculture numérique, directement à la ferme :

>>> HackTaFerme

HackTaFerme, c'est un marathon du code en 48h où différentes équipes (constituées d'acteurs du monde numérique et du monde agricole) se réunissent et travaillent sur une idée (ou solution) numérique connectée à une problématique (ou besoin) agricole, tout en étant hébergées chez ou à proximité des agriculteurs. Les idées proposées peuvent couvrir une diversité de filières agricoles, des grandes cultures à l'élevage en passant par les cultures spécialisées (maraîchage, viticulture, arboriculture).

Deux types de challenges sont réalisables :

-  Un prototype opérationnel et utile aux agriculteurs (appli sur smartphone ou web service par exemple)
- Un travail de data science original et utile aux acteurs du monde agricole (modèles prédictifs, algorithmes, analyse d'images par exemple)

À la fin du hackathon, chaque équipe défend son idée devant un jury composé d'agriculteurs, et de professionnels du monde agricole et du numérique à la foire agricole Gascogn'Agri à Auch. Le premier prix est de plusieurs milliers d'euros ; avec la possibilité, à la suite du hackathon, d'être accompagné par Outscale et Agri Sud-Ouest Innovation selon plusieurs conditions initiales.

Il y a deux manières de participer :

- Il est possible de participer au HackTaFerme sans forcément d'avoir d'idée précise à proposer, et d'intégrer une équipe au début du hackathon en mettant ses compétences techniques au service d'une problématique donnée
- Il est également possible de former une équipe en amont de l'évènement sur une idée précise, et de défendre la preuve de concept ou le travail effectué devant le jury lors de l'évaluation des prototypes à la fin du hackathon

Alors, motivé(e) pour rejoindre l'aventure numérique à la ferme ?

N'hésitez pas à vous inscrire.
https://www.eventbrite.fr/e/billets-hacktaferme-64658587576

(autant que possible avant le 1er aout, pour faciliter l’organisation. Nous avons mis un prix d’inscription modique (10 euros) pour éviter les inscriptions fantômes : merci de votre compréhension.)

Pensez aussi à vous inscrire en parallèle au formulaire disponible sur le site hacktaferme.fr et à nous suivre sur le Twitter @HackTaFerme !

HackTaFerme est organisé par l’Acta, les groupes coopératifs Arterris et Val de Gascogne, et les Chambres d’agriculture d’Occitanie, et soutenu par #Digitag, Agri Sud-Ouest Innovation, API-AGRO, 3DS Outscale, Fermes Leader, l'INRA, l'INRA Transfert, Smart Agri Hubs, Bouygues Telecom et Caussade Semences.

Pour tout complément d'information : charles.cernay(a)acta.asso.fr ou contact2019(a)hacktaferme.fr


28èmes Assises Sol et Civilisation “Numérique et ruralité : nouveaux liens et mutations dans les territoires”

7 novembre 2019
Devant le sentiment d’abandons ressentis ou vécus par certaines campagnes, en réponse au défi de la “périphérie” territoriale face à la centralité métropolitaine, les Assises de Sol et Civilisation organisées en partenariat avec Agridées, s’attacheront à montrer que le rural, à l’ère des réseaux, aurait a contrario un avenir insoupçonné. Des signaux faibles bousculent nos géographies physiques et mentales, qui redonnent des perspectives à ces espaces peu denses mais demain davantage reliés.

Le numérique offre des opportunités au monde rural. Cependant nous oublions souvent que derrière cet immatériel se cachent des enjeux bien matériels : infrastructure, accès aux ressources, etc.. En outre, l’abondance d’outils pour faire du lien ne garantit pas que l’on fasse société.

Quelle place pour la notion de proximité à l’heure du numérique ? Et si l’important au XXIe siècle n’était pas tant la densité que la capacité à se relier ? Comment le rural peut-il s’en emparer et devenir un laboratoire d’innovations pour l’ensemble de la société ?
Voir agridees.com
https://www.agridees.com/evenement/28emes-assises-sol-et-civilisation-numerique-et-ruralite-nouveaux-liens-et-mutations-dans-les-territoires/


Du côté de Jojo

DÉMOCRATIE (La) : "Cause toujours" et la dictature "Ferme ta gueule", Jean-Louis Barrault.
Extrait du "Dico de Jojo", torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr

Du côté des gazettes et des blogs agricoles

Du côté de vitisphere.com : Vendange sous canicule

Manque d’eau, échaudage un peu partout, plantiers qui se meurent, incendies… Les fortes chaleurs de 2019, après grêle et gel, viennent marquer une année culturale pour le moins délicate. Alors que la véraison a débuté par endroit, chacun se demande ce que sera la récolte.

Les services du ministère de l’Agriculture ont donné leur avis (créant l’ire des responsables professionnels), tout en proposant une fourchette tellement vaste que les pronostics n’ont pas vraiment de sens. Ce qui est certain, c’est qu’il y a du stock en vins rouges. Alors une fois de plus, le climat régule l’offre, pour le bien de l’équilibre des marchés. Si ce constat tenait plus du cynisme les précédentes années, aujourd’hui, il tient davantage du dépit, de l’impuissance.

Alors que FranceAgriMer constate une fois de plus que l’offre française manque cruellement sur l’entrée de gamme, ce n’est certainement pas la vendange 2019 qui permettra de se positionner sur ce segment, enjeu du leadership des marchés mondiaux. À la fin août, le nouveau conseil spécialisé de FranceAgriMer devrait se tenir pour la première fois. L’équipe, légèrement renouvelée, aura à donner son avis sur cette nouvelle récolte, mais surtout pourra impulser une nouvelle stratégie française.

À moins qu’elle ne se concentre sur un autre sujet brûlant, celui du décaissement des aides qui, d’après nos informations, restent toujours aussi lent… La rentrée risque d'être rock'n roll !
Voir vitisphere.com

Terre-net Web TV


Du côté de pleinchamp.com : Rumination, par Raphaël Lecocq

Dix ans après les premiers pourparlers, une majorité de députés français a ratifié le Ceta, l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada.

Les débats qui ont précédé le vote, jusque dans les derniers instants, ont généré de nombreuses interrogations quant aux procédures d’arbitrage, aux impacts environnementaux, aux normes sanitaires ou encore au respect des contingents de viandes bovine et porcine détaxés.

Vérités ? Contre-vérités ? Une certitude : l’accord fait à peu près l’unanimité contre lui dans les rangs agricoles.

Au Canada, la Chambre des Communes et le Sénat ont ratifié l’accord en 2017.

Au sein de l’Union européenne, 13 pays l’ont d’ores et déjà ratifié, tandis que 36 autres assemblées nationale et régionale doivent encore se prononcer, tel le Sénat en France. Le refus de ratifier d’une seule d’entre elles remettrait en cause l’ensemble du processus.

À l’automne, le vote sera soumis aux sénateurs. L’occasion de prolonger la rumination, sinon la mastication du bœuf canadien, l'application provisoire de l'accord étant effective depuis septembre 2017. En attendant de se faire les dents sur le Mercosur.
Voir pleinchamp.com


Du côté d’André Heitz

> « Rapport parlementaire sur les agences sanitaires : le "chemin de la confiance" est encore loin ! » de M. Philippe Stoop, membre de l’Académie d’agriculture

> La pétoche « précautionniste » de l'Union Européenne sous le feu de la critique à l'OMC

> « Semences paysannes » en Île-de-France : vive l'agriculture de nos grands-parents !

> Les méthodes d'Envoyé Spécial dénoncées par Vincent Guyot dans Terre-Net

> La cata de la précaution opposée aux néonics : les agriculteurs souffrent de l'incurie réglementaire de l'UE

> « Les paysans, une cible trop facile » dans la Liberté (journal romand)

> Glyphosate et vie du sol

> Pour la réduction de l'usage des pesticides, une armée mexicaine

> Pitoyable : « Les 20 aliments du quotidien les plus cancérigènes » de Marie France (et MSN)

> Le CETA implique sans nul doute des risques. Il faut l'utiliser pour créer des opportunités.

> Boris Johnson et les biosciences

> Données historiques sur le rendement en grain du maïs pour les États-Unis d'Amérique

> « Semences : loin des clichés de l’agribashing, la réalité du terrain » sur Agriculture & Environnement


Du côté de Jojo

DÉMOCRATIE (En) : Vous dites ce que vous voulez, et vous faites ce qu'on vous dit. Gérard Barry.
Extrait du "Dico de Jojo", torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr

page facebook

Le Mensuel de l'Académie


Abonnez-vous

Du côté de la très remarquable lettre d'informations sur les plantes génétiquement modifiées (N° 266 du28 juillet 2019)
1. Retour sur le scandale Séralini 2012
2. Edition de gène
3. Dans le monde
4. Glyphosate
5. Évaluations scientifiques
Voir marcel-kuntz-ogm.fr


Association nationale des éditeurs de logiciels agricoles


Du côté du ministère de l’Agriculture

> Sécheresse : la France remercie la Commission européenne pour son soutien aux éleveurs

> Didier Guillaume annonce de nouvelles mesures pour aider les agriculteurs touchés par la sécheresse

> Plan Biodiversité : un groupe de travail pour lutter contre l’artificialisation des sols

 


Du côté de la Fnsea

> Cultivons les atouts du monde rural !

> Sécheresse : notre réseau mobilisé par les actions de solidarité a besoin du soutien de l’Etat !

Une nouvelle fois l’agriculture est victime de la sécheresse qui sévit sur l’ensemble du territoire.

Avant même l’épisode caniculaire annoncé pour cette semaine, la situation est très préoccupante pour les éleveurs qui manquent de fourrage pour nourrir leurs animaux, mais également pour les grandes cultures lorsque l’irrigation n’est pas possible. Les restrictions d’usage de l’eau s’étendent, et aujourd’hui l’irrigation est interdite dans au moins 22 départements.

La demande d’une augmentation de l’avance sur les aides PAC de 50 à 70% est certes une bonne chose, mais il ne s’agit que d’une avance de trésorerie. Ce qui signifie que les 1 milliard annoncés ne constituent pas une enveloppe supplémentaire. Or, les agriculteurs attendent des mesures fortes !

Les mesures d’ordre réglementaire qui ne nécessitent pas un euro de la part de l’État ne devraient pas souffrir de délai. Nous attendons que le zonage permettant d’appliquer le cas de force majeur pour permettre le fauchage ou le pâturage des jachères soit élargi à tous les départements touchés. Il faut également ouvrir la dérogation aux exploitations de grandes cultures, détentrices de jachères, afin qu’elles puissent mettre à disposition leurs surfaces auprès des éleveurs. Les services de la Commission européenne nous confirment que l’État dispose de grandes marges de manœuvre pour mettre en place cette dérogation. La sécheresse touchant d’autres États membres, la réponse doit être européenne !

Concernant l’activation du régime des calamités, le réseau FNSEA – JA est d’ores et déjà mobilisé pour enclencher le processus d’instruction des demandes.

Annoncer un montant d’indemnisation prévisionnelle de 196 millions d’euros ne traduit d’aucune façon la réalité vécue sur le terrain. Les critères d’accès aux calamités agricoles restent restrictifs avec un double seuil d’accès qui pénalise tout particulièrement les polyculteurs-éleveurs. FNSEA et JA ont sollicité à maintes reprises le ministre pour assouplir l’accès à l’indemnisation. Sa réponse se fait attendre !

Enfin, FNSEA et JA sont mobilisés depuis le 1er mai sur des opérations de solidarité pour organiser la fourniture de paille vers les zones qui en ont le plus besoin. Cette solidarité qui constitue l’essence même de notre syndicalisme est garante de la moralisation des échanges, et représente le meilleur rempart à la spéculation. Cependant, nous avons besoin d’un coup de pouce pour lever le frein que constitue le coût du transport. Si en 2018, les agriculteurs ont pu compter sur l’aide de certaines Régions, il serait normal que face à ce fléau national l’État apporte son soutien.

Ce nouvel épisode de sécheresse doit nous obliger à agir et repenser la gestion des risques en agriculture. Au-delà de la concertation lancée prochainement par le ministère de l’agriculture, ce sont des mesures concrètes et efficaces qui doivent être mise en œuvre. Le système assurantiel et le régime des calamités ne peuvent pas être les seules réponses à des épisodes climatiques de ce type. L’État doit mettre en œuvre les moyens nécessaires pour permettre aux exploitants d’investir dans des moyens de prévention comme le stockage de l’eau, qui est une vraie solution !


Du côté de Jojo

DÉMOCRATIE (La) : C'est aussi le droit institutionnel de dire des bêtises. François Mitterrand.
Extrait du "Dico de Jojo", torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr


Opinions et curiosités du web (2)


Jugement


Le condamné s’exclame :

- Cinq ans de prison !

Mais, Monsieur le Juge, j’ai quatre-vingt-huit ans !

- Le tribunal ne vous demande pas l’impossible : vous ferez ce que vous pourrez !


Pensée du jour

Message aux jeunes : profitez de la vie, jouissez. N’adorez pas les idoles apocalyptiques qui vont bousiller vos vies et finir par vous mettre sous Prozac.
Laurent ALEXANDRE, fondateur de Doctissimo
Voir europeanscientist.com/fr


Pensée sur l’emploi et le chômage : « Nous vivons un effondrement de notre manière de formuler le social » par François-Xavier Petit

François-Xavier Petit, responsable du programme d’innovation et d’entrepreneuriat Matrice, questionne dans une tribune au « Monde » la validité de politiques basées sur les concepts d’emploi et de chômage quand la réalité du travail s’échelonne sur un mix emploi/non-emploi

…/…
Il faut inventer une nouvelle manière de formuler la question sociale d’aujourd’hui. Premier enjeu : la protection sociale. Aujourd’hui, elle relève de l’emploi : retraite, formation, santé, indemnités chômage en découlent. Demain, cette protection devra être attachée à l’individu indépendamment de l’emploi ; purement universelle, invulnérable et donnant à tous un sentiment de sécurité sociale.

Nous quittons la société industrielle, ses statuts, ses conditions, ses silos, pour la société numérique, celle, où l’universalité s’impose, où le passage d’un état à l’autre se fait sans rupture. Alors ces droits personnels seront exprimés tous ensemble sur un compte social universel, accessible comme son compte bancaire, et donnant à chacun la possibilité de connaître ses droits et de les gérer, mais dans un système qui reste collectif.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi  Les nouvelles règles de l’assurance-chômage dévoilées
Le deuxième enjeu est celui du revenu. Aujourd’hui, c’est l’emploi et son revenu qui détiennent les clés de la vie des gens : subsister, emprunter, se loger, avoir une identité sociale. A l’heure où le mix emploi/non-emploi est la réalité de millions d’actifs, il est suicidaire de laisser tout reposer sur l’emploi individuel. D’autant que, dans le même temps, la richesse se collectivise. Un revenu d’existence – en substitution de revenus de transfert incertains, incalculables et aux coûts de gestion impressionnants – devra venir universellement consacrer ce mix emploi/non-emploi.
…/…
Voir lemonde.fr


Ma remarque (GW) : jusqu’à présent, je suis resté très sceptique sur le revenu universel que je pense inacceptable par beaucoup de gens qui se donnent un mal de chien pour travailler et gagner leur vie. Cet article intéressant me donc plonge des abimes de perplexité.


Du côté de Jojo

DÉMOCRATIE (La) : C'est chose trop sérieuse pour être confiée aux électeurs. Arthur Koestler.
Extrait du "Dico de Jojo", torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr

TV Agri : actualités agricoles. Toute les actualités de l'agriculture en vidéo. Informations agricoles


A thought for today

The bicycle is the most civilized conveyance known to man. Other forms of transport grow daily more nightmarish. Only the bicycle remains pure in heart.
Iris MURDOCH, writer (1919-1999)


A second thought for today
Every student needs someone who says, simply, "You mean something. You count."
Tony KUSHNER, playwright (1956-)


Du côté de Jojo

DÉMOCRATIE (La) : C'est la liberté de dire qu'on en manque. Grégoire Lacroix.
Extrait du "Dico de Jojo", torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr

Gazette de vitisphere.com,
portail vitivinicole

 


Les vacances scolaires aggravent les inégalités entre élèves
Voir lemonde.fr

Un moyen simple et peu onéreux pour gommer ce problème est à l'évidence de supprimer les vacances scolaires !
Paul JAMET
Mél : paul.jamet(a)free.fr

Ma remarque (GW) : Je te laisse le soin d'annoncer la bonne nouvelle aux français, et en particulier à tous les irresponsables qui sont revenus sur la réforme des rythmes scolaires de Mme Najat Vallaud-Belkacem. Les enfants français ont le moins d'heures de cours, qui elles-mêmes sont mal réparties, les journées de classe les plus longues, et le moins de jours de classe dans l'année, grâce notamment au ministre qui a supprimé les cours le samedi matin.

. Et il faut s'étonner de notre classement Pisa.


Ageekculture : un blog sur l'agriculture et les technologies de l'information


Des sacs "dégradables" intacts... après avoir passé 3 ans dans la nature

Une récente étude anglo-saxonne suggère qu’il serait préférable de valoriser la réutilisation de nos habituels sacs en plastiques plutôt que de jeter ceux fabriqués en matériaux dégradables.
Voir sciencesetavenir.fr


Suivre Greta Thunberg aggraverait le réchauffement climatique
Voir lepoint.fr


À propos du dossier sur le climat publié dans le « Spectacle du monde »...
Voir climato-realistes.fr


Ma remarque (GW) : Je ne comprends pas pourquoi tant de personnes raisonnables sont tentées par le climato-scepticisme.

Je comprends bien ce qu’il y a d’agaçant dans les discours alarmistes et sans doute excessifs des soi-disant écologistes. Par exemple j’ai entendu l’excellent Jean Jouzel s’exprimer de façon très percutante et précise sur le changement climatique à l’Académie d’agriculture. En bref jamais, il n’y a eu une telle augmentation des gaz à effet de serre, et jamais la Terre n’a connu une augmentation aussi rapide de la température. Par contre lorsqu’il s’est agi d’envisager l’avenir et de faire face aux difficultés attendues, il a évoqué des financements européens qui n’existent pas comme si, le problème considéré comme essentiel quelques minutes auparavant, devenait non prioritaire dans le cadre des budgets actuels.

Les climato-sceptique sont également incohérents à mon sens. Certes, nous ne sommes pas obligés de faire le lien entre les deux phénomènes d’augmentation considérable de la teneur de l’atmosphère en gaz à effet de serre, et augmentation des températures, mais de toute façon, nous savons bien que les ressources de l’humanité en pétrole et gaz ou en phosphore ou en terres rares… sont limitées. Changement climatique ou pas, il n’y a aucune raison pour dilapider nos ressources et la taxe carbone par exemple est tout à fait logique.

Ainsi, si nous consentions à nous écouter, les positions des uns et des autres pourraient se rejoindre sur la recherche des économies d’énergie et généralement des matières premières. On peut toujours faire confiance au génie humain pour solutionner les problèmes, sans pour autant attendre de solution miraculeuse.

Adhérez à l'AFIA
Chèque de 30 Euros à nous envoyer.
Un reçu vous sera adressé
.

L'AFIA est membre fondateur de l'European Federation for Information Technology in Agriculture


FAO 2019 : remerciements de Catherine Geslain-Lanéelle

Dans cette première partie de vidéo, Catherine Geslain-Lanéelle, candidate au poste de directeur général de la FAO (Organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture), adresse ses remerciements aux agents du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.
Voir Mme Geslain-Lanéelle

Du côté de EBBH

 


Nestle introduces a new kind of chocolate
See cnn.com

Réseau Numérique et Agriculture ACTA


It was oral examination in the standard two

The class teacher asked various questions to the students. She asked Tom, ‘Can you tell me a name of an animal that starts with alphabet ‘E’?

Tom replied ‘ELEPHANT’

Teacher asked him again to name an animal that starts with alphabet ‘T’.

Tom replied ‘Two Elephants’

Teacher asked him the same question.

Tom replied ‘Ten Elephants’

Annoyed teacher, asked him name an animal that starts with alphabet ‘M’

Tom replied ‘Mother Elephant’

The angry teacher repeated the same question.

Cool Tom replied ‘May be an elephant’


Revue de l'Académie
d'Agriculture de
France




Cette gazette est disponible sur le site de l’Association francophone d’informatique agricole (Afia)


Les archives de cette gazette sont disponibles sur le site de l'Afia


La diffusion de "Du côté du web et de l'informatique agricole" est réalisée avec le concours de Vitisphere


Ma « nouvelle » adresse : guy.waksman(a)laposte.net


Adhérez (enfin facilement !) à l’Afia (adhésion individuelle ou adhésion d’organisme)


Déclaration C.N.I.L. numéro 1555970
Vous êtes plus de 15 000 à recevoir "Du côté du web et de l'informatique agricole". La reproduction n'est autorisée que pour votre usage personnel et les besoins de votre entreprise.
Si vous souhaitez abonner un (e) ami (e), un (e) collègue, merci de faire directement l'inscription en allant sur le formulaire suivant

Et si vous souhaitez contribuer à la rédaction de cette gazette hebdomadaire, merci d'en faire directement la demande à Guy Waksman.
Adresse mél : guy.waksman(a)laposte.net