Ce message online


AFIA


Association
Francophone
d'Informatique en Agriculture


Du côté du web et de l'informatique agricole 33 - 2020
(parution hebdomadaire depuis janvier 1998)

Châtenay-Malabry, 9 juillet 2020



Pour être sur de recevoir cette gazette, abonnez-vous au fil RSS comme indiqué...


Santé publique animale et végétale

Abonné depuis dix ans à votre excellente gazette, je vous signale mon site sur le droit de la santé publique animale et végétale : droit-spav.fr qui mériterait peut-être - le rédacteur en chef en jugera - d'être porté à l'attention de vos lecteurs.

On y trouve non seulement l'actualité juridique sur les sujets de santé animale, santé végétale et produits phytopharmaceutiques, protection animale et sécurité sanitaire des aliments, mais aussi une présentation des règles de droit ( et non pas juste des textes) applicables dans ces différents domaines.

Ouvert depuis maintenant quatre ans, il se complète au fil du temps et de l'actualité et comprend désormais près de mille pages web composées individuellement en fonction des sujets. Un effort particulier est porté sur le droit européen dont les règles sont souvent d'une grande complexité en raison des référence croisées qu'il contient (le présent article s'applique aux établissements de l'article 45 et sous réserve des dispositions de l'annexe IV...).

Les liens web, vers d'autres pages du site ou vers l'extérieur, sont un outil pertinent pour réduire cette complexité en donnant directement accès à la référence.

Il est aussi, à ma connaissance, le seul recueil de jurisprudence sur ces sujets.

Cette page vous donnera plus de détail sur le contenu éditorial.

Bon courage pour continuer ce travail dont je mesure un peu l'effort quotidien qu'il impose mais aussi les plaisirs qu'il procure.

Bien cordialement,

Contact : Xavier DELOMEZ
Mél : xavier.delomez(a)wanadoo.fr


Du côté des fadas… Pierre Hurmic, nouveau maire Vert de Bordeaux contre le compteur Linky et la 5G !

Je trouve totalement inadmissible qu'on puisse imposer la 5G sans expliquer, sans discuter, sans voir ce que sont les aspirations des habitants. Vous savez, je suis avocat dans le civil, je me suis battu ces dernières années contre Linky. Je n'aime pas les techniques imposées. Dixit Pierre Hurmic…
Voir rtl.fr


Les sites mensongers sont peu lus, mais ont un succès considérable sur Facebook

Les médias traditionnels attirent plus de lecteurs, mais l’écart est beaucoup moins net sur Facebook, selon une étude britannique qui exploite notamment les données du Décodex.
Voir lemonde.fr


Good old days (?????): La vachère par Julien Dupré



 


L’Europe a sacrifié notre agriculture ! Par Jean-Paul Pelras

Jean-Paul Pelras, ancien maraîcher, arboriculteur et syndicaliste, raconte le gouffre qui sépare les promesses d’une harmonisation européenne faites dans les années 90 et la réalité d’aujourd’hui.
Voir frontpopulaire.fr


Ma remarque (GW) : J’ai beaucoup d’estime et de respect pour M. Pelras mais je crois qu’il n'est pas très utile de demander à d’autres de rendre compte de nos erreurs, et faiblesses.
Par exemple, quand la commercialisation de nos produits est difficile, nous avons tendance à restreindre notre production tandis que d’autres acteurs ont tendance à profiter de l’occasion pour submerger le marché pour affaiblir plus encore la concurrence.
De notre côté, il y a là une forme de renoncement ou un productivisme mal assumé (?). C’est un débat de fond que je ne tranche pas ici.
En bref et pour l’essentiel, notre pb est la compétitivité sur les produits standards, qui n’a rien à voir à l’Europe à ceci près que nous sommes en échec sur cette part qui est la part la plus importante des marchés :
- Rien ne sert de produire des poulets de label si les clients veulent des nuggets,
- Rien ne sert de produire de la viande label rouge si les clients veulent du steak haché,
- Rien ne sert de produire du blé de qualité pour nourrir les animaux…
…/…
Bien entendu, tout ceci se discute !
Maintenant, voyons ce que nous pouvons faire pour reconquérir le marché des produits standards…


Comment voyait-on le futur autrefois ?


L'élevage caprin de demain (2010)

Source
 


Plan d’actions sur les produits phytopharmaceutiques et une agriculture moins dépendante aux pesticides : baisse sensible des ventes en 2019

Ces données provisoires permettent de constater les premiers effets des mesures engagées par le Gouvernement depuis 2018 afin de réduire l’utilisation des produits phytosanitaires, en commençant par les produits les plus dangereux pour la santé ou l’environnement :

Les quantités totales de substances actives vendues en usages agricoles, hors produits de biocontrôle, diminuent de 44% entre 2018 et 2019 (-28 078 tonnes), après avoir augmenté de 18% entre 2017 et 2018 (+11 870 tonnes) ;

Les quantités totales de produits les plus préoccupants vendus (cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques - CMR) diminuent de plus de 50% en 2019 par rapport à 2018 ;

Les quantités de glyphosate vendues diminuent de 35% (-3 358 tonnes) entre 2018 et 2019 après avoir augmenté de +11% (+ 999 tonnes) entre 2017 et 2018 ;

La part relative des produits de biocontrôle continue à augmenter, ce qui illustre une substitution progressive et continue des substances les plus dangereuses par ces produits.
Voir agriculture.gouv.fr


Good old days (?????): The Sheep-Shearers by V. van Gogh (after Millet) September 1889, Saint-Rémy

 

 

Les souverainistes (comme leur grand maître D. Trump - GW) cultivent l’impuissance pour eux-mêmes, pour notre pays et l'Europe, par Jean Paul Brighelli, hypochondriaque diplômé et expert atrabilaire

Mon point de vue (GW) : Le souverainisme, c'est oublier tout ce que nous devons à la mondialisation avec sa part de risque bien entendu.

Si souverainisme il y a, il doit être européen avec tous les compromis utiles et nécessaires, et il faudra du temps parce que notre Europe a besoin de temps pour se construire. Paris ne s’est pas fait en un jour, la France non plus, et pour l’Europe il faudra encore beaucoup de temps. Mais, puissance moyenne, la France ne pèse pas beaucoup. Seule l'Europe peut avoir une ambition raisonnable de souveraineté.

Dans ce contexte, les souverainistes sont souvent les idiots utiles des deux grandes puissances de notre temps dont l’une est une gigantesque dictature et l’autre qui se cherche, comme nous, au milieu de ses contradictions.

Ce qu'il y a de bien, c'est que les souverainistes aiment tellement l'opposition qu’au fond ils souhaitent y rester !

Questions annexes :
- Combien de français pensent être antisystèmes alors qu'eux-mêmes vivent très confortablement au cœur même du pouvoir ?
- Combien de français ont besoin de se poser comme antisystèmes parce qu'ils ne sont pas capables de se dire que si les choses sont comme elles sont, et qu’elles ne vont pas si mal, c'est probablement grâce à eux ?
- Combien de français se disent malheureux ou indignés alors qu'ils vivent mieux que 99,9 % de la population mondiale ?
- Combien de français sont incapables d'avoir une vision positive de leur situation au seul prétexte qu'ils n'ont pas de certitude sur l'avenir ?
Voir blog.causeur.fr/bonnetdane/


Good old days (?????): Les lavandières de Camille Pissarro

   

Au nom de la liberté de faire n’importe quoi, on défend l’indéfendable, ici l’hydroxychloroquine, à partir d’un article de CNN, tronqué de sa partie critique (voir ci-après le reproche fait de choisir les patients)
Voir lilianeheldkhawam.com


Study finds hydroxychloroquine may have boosted survival, but other researchers have doubts

Researchers not involved with the study were critical. They noted that the Henry Ford team did not randomly treat patients but selected them for various treatments based on certain criteria.

"As the Henry Ford Health System became more experienced in treating patients with COVID-19, survival may have improved, regardless of the use of specific therapies," Dr. Todd Lee of the Royal Victoria Hospital in Montreal, Canada, and colleagues wrote in a commentary in the same journal.

"Finally, concomitant steroid use in patients receiving hydroxychloroquine was more than double the non-treated group. This is relevant considering the recent RECOVERY trial that showed a mortality benefit with dexamethasone." The steroid dexamethasone can reduce inflammation in seriously ill patients.
See cnn.com


Good old days (?????): Fille d'éleveur avec sa vache par Max Liebermann

   

Lier le coronavirus à la perte de la biodiversité sert la vision du monde des élites occidentales, par Marcel Kuntz et Christian Lévêque

La partie nantie de la population mondiale veut imposer à la majorité des humains (les pauvres) un gel des terres habitables au nom de la protection de la biodiversité, ce qui risque d’augmenter la pauvreté.
Les Occidentaux qui n’ont plus à lutter pour leur survie quotidienne, imprégnés de l'idéologie romantique de la nature, dénoncent la destruction de la biodiversité dans les pays du sud.
Voir huffingtonpost.fr

Good old days (?????): Femme avec des chèvres de Max Liebermann

   

« Je filme le métier qui me plaît », un concours 2020 très agricole

3 Claps d'or, 6 d'argent, 17 de bronze et 2 mentions spéciales : cette année, le secteur agricole est particulièrement représenté dans le palmarès du concours « Je filme le métier qui me plaît ». Autre spécificité : une remise des prix virtuelle diffusée sur Youtube à cause du coronavirus, avec lauréats, jury, organisateurs et partenaires en visio.
Voir agri-mutuel.com

Livre : L’agriculture face à ses défis techniques : L'apport des technologies, sous la direction de Bernard Le Buanec

L’agriculture française est dans une période difficile et doit affronter des défis techniques, économiques et sociétaux. Face à ce constat, des membres de l’Académie d’agriculture de France et de l’Académie des technologies ont créé un groupe de travail pour analyser les défis techniques et étudier les solutions que pourraient apporter les technologies.

Après avoir auditionné des agriculteurs, les principaux syndicats agricoles et de nombreux scientifiques et industriels, les auteurs analysent les principaux défis et les solutions techniques qui permettraient d’y faire face et font des recommandations pour que l’agriculture française puisse en bénéficier.

Voir Presses des Mines

Contact : Catherine REGNAULT- ROGER
Mél : catherine.regnault-roger(a)univ-pau.fr


Du côté de Jojo (juste un jeu avec les mots, pas une opinion !)

ÂGE (mûr) : Quand les mots "joyeux" et "anniversaire" commencent à prendre des chemins différents.
Anonyme

Extrait du dictionnaire de Jojo. Torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr

Informatique et numérique agricole

Agriculture et numérique : grand basculement révélé par la crise Covid 19
Voir academie-agriculture.fr


Statistiques de l'édition du 2 juillet 2020 de cette gazette

Last issue of the Efita Newsletter nb 939 dated July 6, 2020

Last available statistics for the efita newsletter


[Parole d'éleveurs - covid19] Adapter une activité de transformation fromagère en AOP St Nectaire pour garder et développer sa clientèle (en utilisant Internet et Facebook)
Voir idele.fr
Voir Ferme Le Roc


Le drone : un outil agricole crédible et polyvalent

Connu d’abord pour l’imagerie aérienne, le drone commence à diversifier ses activités. Une version lourde, de 2 m d’envergure capable d’embarquer 10 kg de charge, s’annonce prometteuse pour semer des couverts, épandre des trichogrammes, voire pulvériser des traitements.
Voir agri-mutuel.com


MSA : Services en igne pour les employeurs
Voir msa.fr


Good old days (?????): Récolte de pommes de terre à Barbizon par Max Liebermann

   

Tour de France Piloter Sa Ferme 2020 – Prévisions de rendement et modèles agro-météo
Voir pilotersaferme.com


Tour de France Piloter Sa Ferme 2020 – Regards sur l’Ukraine
Voir pilotersaferme.com


Tour de France Piloter Sa Ferme 2020 – Le blé dur
Voir pilotersaferme.com


Tour de France Piloter Sa Ferme 2020 – Agribashing et réseaux sociaux
Voir pilotersaferme.com


Tour de France Piloter Sa Ferme 2020 – Orge de brasserie : quels sont les impacts de la crise sanitaire ? Quelles sont les perspectives d’évolution du marché ?
Voir pilotersaferme.com

Le Grand livre de notre alimentation, le guide complet de notre alimentation en 100 chapitres, par 25 experts de l’Académie d’agriculture

Publié aux éditions Odile Jacob, ce guide complet de "notre alimentation", aborde les thématiques suivantes:

- Bien manger : que manger et comment ?
- Les aliments par le menu
- Nos aliments sont-ils sûrs ?
- L'équilibre nutritionnel de chacun
- L'aliment, en pratique
Nos experts donnent dans cet ouvrage "leurs avis informés et leurs meilleurs recommandations ; au-delà des querelles, controverses et débats passionnés autour de la qualité de nos aliments".
Voir Edition Odile Jacob


Hello world! La newsletter AgTech Community #1

Vous avez été 160 à vous inscrire à ce premier événement de lancement d'AgTech Community. Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui nous ont accordé un peu de leur temps pour nous donner notre avis et co-construire ce qu'est l'AgTech !

En exclusivité, nous avons le plaisir de vous présenter la synthèse illustrée par Clémence (la seule qui a vraiment dessiné !).

See AgTech Community

Contacter AgTech Community
Mél : contact(a)agtech.community
 


Modélisation : Luc Lorin, toujours aussi créatif qu'énergique

Agriculteur depuis 1989, Luc Lorin est passionné par la météo, l'agronomie, la physiologie et l'informatique.
Ces 4 passions lui ont permis, au cours des années, d'acquérir des connaissances très approfondies, en faisant des recherches de terrain et bibliographiques.
Un besoin important d'anticiper chaque jour dans son métier d'agriculteur, l'a poussé à réfléchir sur l'ensemble de ses contraintes en apportant une réponse par la modélisation.
Tous ces modèles régionaux ont ensuite été développés pour agrandir le périmètre d'utilisation au monde entier afin d'analyser les productions agricoles.
Voir visio-crop.fr

page facebook

Pour se désabonner de cette gazette si vous la recevez par erreur…
Si ce lien ne fonctionne pas, merci de s'adresser à moi : guy.waksman(a)laposte.net


S'abonner à la gazette de l'Afia (un lien à transmettre à vos amis !)


S'abonner à la gazette Efita en anglais (un autre lien à transmettre à vos amis)


Lire une des dernières gazettes Efita en anglais


Suivre l’Afia sur Facebook


Groupe LinkedIn Afia

Rédacteur de cette gazette : Guy Waksman
Membre de l'Académie d'Agriculture ; Médaille de vermeil de l'Académie d'Agriculture 2006
Ancien directeur d'ACTA Informatique ; Ancien président de l'AFIA ; Ancien président de EFITA, European Federation for Information and Communication Technology in Agriculture, Food Industry and the Environment (2013-2015) ; Ingénieur Agronome (Montpellier 70) ; Institut de Contrôle de Gestion (78-80) ; Mérite agricole (Officier)
Mél : guy.waksman(a)laposte.net

Stecomat : Le Twin-Disc comme alternative au guidage par caméra des bineuses

Avec une précision de 2 cm, le Twin-Disc intervient sur des cultures fraîchement levées et difficilement identifiables par caméra. Une plus grande vitesse de travail est possible sans perdre en précision, même en dévers et dans de fortes pentes. Il fait l’interface entre le tracteur et l’outil. Le guidage de la bineuse est assuré par une antenne GPS RTK, le tracteur dispose, lui, de sa propre antenne.
Voir grostracteurspassion.com


Gramineo « pour calculer la juste dose d’anti-graminées spécifiques »

Pour accompagner techniciens et agriculteurs à « calculer la juste dose d'herbicides anti-graminées spécifiques », Philagro vient de développer sa web-application : Gramineo.
Voir agri-mutuel.com


Les finalistes du concours Make It Agri 2020

Étudiants des Grandes Écoles d’Ingénieurs, contribuez à une agriculture durable par la création d’outils numériques, informatiques et robotiques afin d’améliorer les sols, la biodiversité, la gestion de l’eau…
http://makeitagri.org/finalistes-2019-3/


Façonner l'évolution / la révolution numérique agricole
Voir ec.europa.eu


Les défis de l’agriculture connectée dans une société numérique (novembre 2015)
Voir renaissancenumerique.org


La base de données Terminologie de Végéphyl est en ligne !

Retrouvez les définitions des termes utilisés en phytiatrie (protection des cultures)
Voir vegephyl.fr


Du côté de Jojo (juste un jeu avec les mots, pas une opinion !)

ÂGE (Quatrième) : C'est une espèce dissonante et trébuchante.
Dictionnaire politiquement très incorrect.

Extrait du dictionnaire de Jojo. Torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr

Informatiques et réseaux

COVID-19 / Start-ups : la crise a-t-elle provoqué le mal du pays chez les expats ?

Se sentir chez soi dans un pays étranger et y poser ses valises. Voilà le sentiment plaisant que partagent ces personnes pleines de rêves et d'espoirs, parties travailler pour des start-up de la tech.
Voir journaldunet.com


Les polices européennes infiltrent EncroChat

Le crime organisé en Europe vient de subir un coup dur, avec de nombreuses arrestations et saisies en Suède, en Norvège, aux Pays-Bas ou encore au Royaume-Uni. Des opérations permises par les données collectées sur les serveurs d’EncroChat, un fournisseur de terminaux sécurisés à destination du grand banditisme.
Voir linformaticien.com


Smyler et Dialogfeed unissent leurs compétences pour lancer la 1ère app qui regroupe tous les enjeux du succès d’un événement !
Voir relations-publiques.pro

   

L’illectronisme des seniors : comment la crise du Covid a encore creusé la fracture numérique en France ?

Aujourd’hui, en France, 13 millions de Français n’ont pas accès au numérique, selon le secrétariat d’État au Numérique. Un handicap qu’on appelle désormais « l’illectronisme ». Les premières personnes touchées : les seniors. C’est justement au sein de cette partie de la population que la fracture numérique est la plus visible. La Crise du Covid a mis en lumière le rôle essentiel des outils numériques chez les personnes âgées, coupées de toutes les relations sociales. Plus de 53 % des personnes âgées de 75 ans ou plus ne sont pas équipées et elles sont même plus de 64 % à n’avoir jamais utilisé Internet au cours de l’année.
Voir presseagence.fr


Publication diffusée grâce au soutien de :
page facebook

Lookout dénonce le tracking des Ouïgours, par Bertrand Garé

L’éditeur de solutions de sécurité pour les appareils mobiles dénonce les outils présumés mis en place par le gouvernement chinois pour traquer les ressortissants Ouïgours.
Voir linformaticien.com


Loi sur la sécurité : le grand ménage des Hongkongais sur les réseaux sociaux, par AFP, le 02 juillet 2020

Désactiver ses comptes, migrer vers des réseaux "sécurisés", supprimer l'historique... La loi de Pékin sur la sécurité fait souffler un vent de panique chez les Hongkongais, convaincus qu'il est vital d'effacer les traces informatiques de leur engagement pro-démocratie.
Voir linformaticien.com

Agricultures

Jean-Marie Séronie, membre de l’Académie d’agriculture, livre ses « pistes pour la souveraineté/sécurité alimentaire »

L’Académicien y affirme :

- Non, nous n'avons pas délégué à d'autres notre alimentation.
- Oui… nous ne produisons pas tout ce que nous consommons.
- Oui… mais nous ne consommons pas tout ce que nous produisons !
- Non… notre agriculture n'est pas autonome.

Et conclut que « souveraineté alimentaire » implique de mener les quatre politiques suivantes :
- Consumériste
- Industrielle
- Agricole
- Générale
Dont il détaille les grands axes.
Voir academie-agriculture.fr


Les mesures agricoles pourraient être adoptées par Emmanuel Macron

Le président de la République, qui a reçu le 29 juin les citoyens de la Convention pour le climat, s’est dit prêt à reprendre 146 mesures sur les 149 proposées, incluant par conséquent les propositions relatives à l’agriculture.
Voir agri-mutuel.com


Voir le webinaire « Les secrets de la longévité des graines », du mercredi 24 juin 2020
Voir academie-agriculture.fr


Protection des maïs contre la pyrale : une nouvelle façon d’appliquer les trichogrammes, à 20-30 ha/h

En lien avec plusieurs partenaires, Bioline développe un nouveau concept pour appliquer les trichogrammes contre la pyrale du maïs, avec la mise au point d'un quad enjambeur et d'un épandeur à trichogrammes.
Voir agri-mutuel.com


Fermes bas carbone… Marie-Thérèse Bonneau : « Un prix minimum de 30 € la tonne de carbone évitée »

30 € la tonne de carbone évitée : c'est le prix plancher fixé par France Carbon Agri Association pour la vente des crédits carbone issus des efforts des élevages pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. La présidente de l'association, Marie-Thérèse Bonneau, estime que la vente de carbone pourrait ainsi rapporter entre 6 000 et 12 000 euros par élevage. Mais au délà, les gains récurrents liés à une meilleure efficacité du système d'exploitation seraient compris entre 4 et 12 €/1 000 l.
Voir agri-mutuel.com


Good old days (?????): Holländische Dorfstraße von Max Liebermann

   

Machinisme agricole : un beau métier non délocalisable au cœur de nos territoires… Revenons au bon sens paysan !
Voir sedima.fr


Le Sénat souhaite voir se développer l’assurance récolte

Le Sénat a adopté mercredi à l'unanimité des suffrages exprimés une proposition de résolution non contraignante visant à développer l'assurance-récolte au sein des fermes françaises.
Voir agri-mutuel.com


En Ile-de France, les circuits courts pilier de la relance agricole

Pendant le confinement, des producteurs franciliens se sont convertis à la vente directe. Ce marché en pleine croissance intéresse la région Île-de-France, qui base son plan de relance du secteur agricole sur les circuits courts.
Voir lesechos.fr


Greenback : une agence pour apprécier la santé des sols agricoles, par Hélène Sauvage

Nous connaissons Standard & Poors ou encore Moodys, qui attribuent aux entreprises ou aux États une notation financière de A à C. C’est exactement l’ambition de Greenback, mais pour noter l’état de santé du sol. « L’état de santé d’un sol est le révélateur des pratiques qu’il subit, autrement dit, il s’agit d’appréhender l’impact des pratiques agricoles sur la santé écologique des sols », résume Quentin Sannié, le fondateur de l’agence.
.../...
Voir cultivar.fr


Covid-19 : Paroles d'éleveurs
Voir idele.fr


Covid-19 : Territorialisation, Agriculture et Alimentation

Ce webinaire de l’Académie d’agriculture a été très intéressant avec des intervenants très qualifiés, dont d’ailleurs je ne partage pas tous les points de vue. Le point de départ de la réflexion de grande ampleur dont nous avons été témoin, est le cycle du carbone.

J’ai cependant été surpris par des détails :

- la critique des grands abattoirs qui seuls permettent une valorisation complète des carcasses, valorisation qui me parait morale puisqu’il s’agit d’un animal que nous mettons à mort.

- le peu de cas fait de l’ACS (agriculture de conservation des sols) pour le seul motif qu’elle nécessite un désherbant, le glyphosate, alors que cette ACS est au cœur du projet agroécologique 4 pour 1000 initié par le ministre Le Foll.

- le niveau de compétences que l’on demande aux agriculteurs. C’est un reproche que je fais souvent à nos amis de l’Inra qui rêvent d’agriculteurs super qualifiés de niveau ingénieur +++ payés au Smic, avec des compétences en mécanique, biologie, comptabilité, gestion, commercial, etc.
…/…
Au cœur de cette séance, il y a le besoin d’avoir des exploitations agricoles diversifiées sur tous les territoires. Élevages et cultures doivent se côtoyer et se compléter pour un tas de raisons expliquées au cours de ce webinaire à partir de l’analyse du cycle du carbone. J’en suis parfaitement d’accord.

Si notre agriculture doit être un peu moins dépendante des importations d’engrais P et K, il faut valoriser parfaitement les déjections animales et les boues des stations d’épuration, à condition que celles ne soient pas polluées, ce qui est compliqué. Pour N, nous resterions dépendants à moins que les habitants des villes acceptent les investissements assurant la séparation des urines hautement polluées et polluantes, et qu’il soit possible alors d’en extraire l’azote.

Conséquences curieuses :
- la culture de la terre sans élevage, c’est impossible à moins d’importer des engrais. Ceci va faire de peine aux végans.
- le bio ne fait pas exception. Sans élevage, pas de solution de fertilisation vraiment complète. On ne peut se contenter de cultiver de la luzerne pour fixer l’azote. Et il n’y a pas que l’azote : P et K ne paraissent pas (encore) préoccuper les producteurs bio, mais je me trompe sans doute.
Voir academie-agriculture.fr

 

Du côté de Jojo (juste un jeu avec les mots, pas une opinion !)

ÂGE (véritable) : C'est celui qui compte, ce n'est pas le nombre des années que nous avons vécues, c'est le nombre des années qu'il nous reste à vivre.
Alfred CAPUS

Extrait du dictionnaire de Jojo. Torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr

Du côté des écrivains et artistes paysans

Le billet… mensuel de Michel Boudaud

Du côté de Jojo (juste un jeu avec les mots, pas une opinion !)

ÂGE (Votre) : Il ne se compte pas en année, ma mie, mais en printemps.
Marc DELONGAS

Extrait du dictionnaire de Jojo. Torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr

Agenda

Pop Corn labyrinthe, une aventure en pleine nature

Ouverts dès à présent.
Après le confinement, le déconfinement... Place à l’amusement chez Pop Corn Labyrinthe.
Au sein de nos labyrinthes géants de maïs, venez vous perdre au grand air. Afin de garantir la sécurité de nos visiteurs et de nos équipes, des mesures d’hygiène et de sécurité ont été mises en place.

- Val d'Europe/Paris (Seine et Marne)
- Ploërmel et Sarzeau (Morbihan)
- Nantes/Carquefou, Guérande et Pornic/La Plaine-sur-Mer (Loire Atlantique)
- Angers (Maine-et-Loire)
- St-Hilaire-de-Riez et Olonne-sur-Mer (Vendée)
- St-Vivien et Les Mathes (Charente-Maritime)
- Cestas/Bordeaux (Gironde)
- Soustons et Saubion (Landes)
Voir popcornlabyrinthe.fr


Les LFDay by La Ferme digitale

Dès le 2 juin et jusqu'en octobre, retrouvez un programme d'une série de 10 conférences online gratuites réalisées par des intervenants du marché agricole et alimentaire toujours dans le but de créer des synergies, porter des réflexions, trouver des solutions ensemble afin d'accompagner et de faire progresser le secteur agricole.

9 juillet : Les bonnes pratiques d'échanges de données et gestion éclairée du consentement des producteurs agricoles ?

Voir lfday.fr


Don't miss the occasion to discover why your company should partner with FIRA 2020, The International Forum of Agricultural Robotics
Join our webinar Friday, July 10th 2020, 9.00 AM CEST, 5.00 PM CEST

Webinar followed by a live Q&A session to better understand why you should not miss the opportunity to become exhibitor and partner!

Learn more about partnering with FIRA 2020, virtual edition: how your company can enhance its visibility within the agricultural robotics, meet new partners, present your product and services...

We'll tell you everything in 45 minute, and you'll get the opportunity to ask your questions to the team in live.
Register webinar
See fira-agtech.com


Innov-Agri contraint de renoncer à son édition 2020 (sur décision préfectorale) qui était prévue du 8 au 10 septembre prochains

« Du fait d'une décision administrative liée au contexte sanitaire », GFA Events, organisateur d’Innov-Agri, a annoncé devoir renoncer à l’édition 2020 du salon, qui était prévue du 8 au 10 septembre prochains.

« Notre détermination à accompagner le rebond économique du monde agricole est plus forte que notre déception, assure Gérard Julien, président du groupe NGPA. Nous avons d’ores et déjà mobilisé toutes les compétences digitales de notre groupe, leader en ce domaine, pour proposer des alternatives nouvelles de mise en relation aux exposants et aux agriculteurs. »
Voir agri-mutuel.com


Du côté des formation Végéphyl

> Méthodes, protocoles et interprétation des essais (statistiques) des produits de la protection des plantes dans le cadre des BPE (niveau I)
3 au 5 novembre 2020 à Dijon (21) – 2 au 4 février 2021 à Tours (37)

> Pratiques et réalités de l'expérimentation (BPE/BPL) - Mise en situation d'audits (niveau II)
17 au 19 novembre 2020 à Saumur (49)

> Matériel d’expérimentation et Sécurité dans le cadre des BPE (niveau III)
1er et 2 décembre 2020 à Monnières (44)


Salon International de l'Agriculture

27 février - 7 mars 2021 - PARIS
Voir SIA 2021


SIA 2021 : « L'agriculture : notre quotidien, votre avenir »
Voir SIA sur Facebook


Du côté de Jojo (juste un jeu avec les mots, pas une opinion !)

ÂGÉE (Personne) : Ne lui demandez jamais si elle va bien sauf si vous n'avez rien de prévu ce jour-là.
Joe RESTIVO

Extrait du dictionnaire de Jojo. Torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr

Du côté des gazettes et des blogs agricoles

Du côté de vitisphere.com : Manager l'incertitude, par Marion Ivaldi-Sepeau

Nouveau gouvernement, virage vert et social aux municipales, défi de la relance économique, crise sociale à l’ampleur inconnue, risque d’une deuxième vague d’épidémie de Covid-19, frontières toujours fermées, incertitudes sur la taxe douanière américaine, Brexit…

Le second semestre 2020 s’annonce tout aussi incertain que le premier à la fois sur les orientations politiques et sur l’environnement des affaires. La visibilité des entreprises s’est considérablement rétrécie et, malheureusement, va perdurer.

Le défi majeur du chef d’exploitation comme celui des dirigeants du négoce ou des organisations syndicales est de garder la confiance en l’entreprise à la fois pour nouer des partenariats commerciaux ou promotionnels résilients mais également pour éviter que l’engagement du collectif et des équipes ne s’effrite. Et, paradoxalement, s’il y a une chose certaine aujourd’hui, c’est qu’il va falloir « manager l’incertitude ». Les clés en sont plus ou moins connues : adaptabilité, réactivité, assertivité, agilité, créativité, capitalisation sur les forces, innovation… Par ailleurs, la filière viticole a une avance historique dans cette gestion inédite : son ADN est de gérer chaque année une vendange toujours singulière.
Voir vitisphere.com

Terre-net Web TV


Du côté de pleinchamp.com : De l’eau, par Adèle Magnard

En matière de climat, les records semblent se succéder d’année en année. Dernier en date : ce premier semestre de l'année 2020 est le plus chaud jamais enregistré en France. Et si les températures du mois de juin étaient proches des normales dans l’Hexagone, c’est du côté de la Scandinavie que le mercure s’est affolé, les températures dépassant allègrement les 30°C.

Le climat se réchauffe et les besoins en eau des cultures se font plus présents. Aux débats éminemment politiques - et polémiques - autour de la gestion de l’eau sur le territoire, se superposent les défis techniques pour l’irrigation, visant à utiliser moins d’eau tout en produisant autant.

Dans les vergers, des techniques d'irrigation novatrices, venues de pays du sud, représentent des pistes intéressantes. Irrigation anticipée en Tunisie, irrigation déficitaire en Israël : autant de techniques - dont les explications sont à retrouver sur le site de Pleinchamp - qui pourraient à l’avenir être utiles en France.
Voir pleinchamp.com


Du côté d’André Heitz

> Quand Madame Figaro interroge Mme Juliette Binoche...

> Les agriculteurs africains aspirent à la biotechnologie face au changement climatique

> Les experts africains préconisent une « attention particulière » à l'agriculture dans le cadre de la relance post-Covid

> Jusqu'où peut aller l'inculture en agriculture et environnement ? Loin... très loin...

> Fessenheim et Gribouille

> Un festival de sornettes à France Inter : « Les semences paysannes, enfin autorisées » de M. Mathieu Vidard

> La fille de fermier : ce que cela signifie que Bayer débourse plus de 10 milliards de dollars pour régler les litiges sur le glyphosate

> L'Afrique lance son premier essai sur l'homme d'un vaccin contre le Covid-19

> Le Covid-19 perturbe l'approvisionnement en semences de l'Afrique, menaçant la sécurité alimentaire

> Un élevage industriel (beurkh ! (ironie))... d'insectes (beurkh ! Beurkh !) dans l'Opinion : superbe !

page facebook

Le Mensuel de l'Académie


Abonnez-vous

Du côté des Insectes

> Le numéro 197 d'Insectes est paru. La Poste l'achemine vers ses heureux destinataires.
Voir son contenu…

> Quatre Épingles
http://www.insectes.xyz/epingle20.htm
« Perle rare », exploite le méthane sous le fond de la rivière (Isocapnia spp.)
« Le dernier cafardier » : après lui, finis les appâts vivants sauvages, il faudra se fournir au près des usines chinoises (Blattaria)
« Violon enfin expertisé » : il ne fait pas de musique et on ne voit que lui dans certains cartons à insectes (Mormolyce phyllodes)
« Comme vache qui pisse », une levure produit ce qui attire les mouches tsé tsé (Glossina)
Contact : Alain FRAVAL
Mél : afraval(a)orange.fr


Du côté des nouveaux mayas, la lettre des amoureux du maïs
Voir fr.calameo.com


Du côté de l'Institut de l'élevage
Voir idele.fr / 660
Voir idele.fr / 661

Association nationale des éditeurs de logiciels agricoles


Du côté du ministère de l’Agriculture

> Passation de pouvoir entre M. Didier Guillaume et M. Julien Denormandie

> Plus de 95% des aides PAC versées au 30 juin

> En 2019, baisse sensible des ventes des produits phytosanitaires


 


Du côté de la Fnsea

> Nomination du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation : la souveraineté alimentaire doit être une priorité d’action

La FNSEA félicite Monsieur Julien Denormandie pour sa nomination au poste de ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. C’est avec la volonté de travailler ensemble à donner des perspectives et de la fierté aux agriculteurs français que la FNSEA souhaite accueillir le ministre.

Les attentes des agriculteurs sont grandes. La première d’entre elles sera la concrétisation de la promesse du Président de la République de permettre à la France et à l’Europe de retrouver sa souveraineté alimentaire.

Cet engagement passera par des politiques publiques qui valorisent l’acte de production sur nos territoires. Nous comptons sur le Ministre pour être moteur, avec les professionnels et en lien avec les collectivités territoriales, dans le développement de stratégies de filières, dans des conditions de compétitivité et de partage de la valeur ajoutée permettant aux agriculteurs de vivre du prix rémunérateur de leurs produits et en s’appuyant sur la pluralité des formes d’agriculture française qui offre une production de qualité sanitaire irréprochable.

Il passera aussi par un pacte entre les citoyens, l’Etat et les agriculteurs. Un pacte qui permettra aux citoyens de mesurer, dans un esprit de dialogue, les efforts accomplis par les agriculteurs dans la mise en œuvre des transitions écologiques et énergétiques et qui permettra aux agriculteurs d’être accompagnés – par la recherche et l’innovation, par des appuis à l’investissement ou encore par des outils garantissant la résilience des exploitations

– de manière durable et efficace pour mener ces transitions, tout en respectant le caractère économique de l’activité agricole.

La seconde est immédiate. Il s’agit d’obtenir un budget de la PAC ambitieux et permettant de répondre aux marchés et à toutes les attentes que la société place dans ses agriculteurs. Cette séquence européenne qui s’ouvre par la discussion du cadre financier pluriannuel dès ce mois- ci et qui va se poursuivre par la discussion du PSN (plan stratégique national) marquera les premiers pas du Ministre et les choix faits indiqueront clairement l’ambition du Gouvernement pour un secteur agricole et agroalimentaire dont la crise du Covid a rappelé le caractère stratégique.

Face à ces défis, nous comptons sur le Ministre pour engager une action dynamique en vue d’accompagner les agriculteurs dans les mouvements sociétaux de fond qui se dessinent et leur permettre de mener leur activité dans des conditions de vie et de rémunérations dignes.

La FNSEA sera, comme elle l’a été avec le ministre Didier Guillaume dont elle tient à saluer l’engagement pour l’agriculture, un partenaire ouvert et à l’écoute du nouveau ministre. Mais aussi un partenaire exigeant car la période qui s’ouvre est une opportunité pour redonner un élan à la production agricole française après des années de doutes. Saisissons-la !

> En 2019, les aléas climatiques frappent une fois de plus les agriculteurs

La Commission des Comptes de l’Agriculture de la Nation (CCAN) vient de publier le résultat provisoire de la Branche Agricole pour 2019, faisant suite aux résultats prévisionnels publiés en décembre dernier.

Ce résultat, qui progresse de 2 points par rapport aux résultats prévisionnels de décembre 2019, n’en reste pas moins négatif : le Résultat de la branche agricole par actif non salarié, une fois corrigé de l’inflation, diminue de 8,6 % par rapport à 2018, au lieu d’une diminution de -10,6 % estimée en décembre.

Ce résultat confirme le fait que le rattrapage des revenus à peine amorcé en 2017 et 2018, suite à la crise de 2016, n’aura pas perduré. Il révèle des situations alarmantes pour l’année 2019 sur beaucoup de filières, qui cumulent baisse des volumes, baisse des prix, et sont soumises à une augmentation du coût des consommations intermédiaires, s’élevant à +1,2% en valeur en 2020.

Au niveau national, 8 régions de France sur 13 voient leur valeur ajoutée agricole brute diminuer en 2019.

La sécheresse a été déterminante dans la baisse de ces résultats. Les aléas, qu’ils soient climatiques ou sanitaires, sont de plus en plus fréquents et l’année 2019 ne fait que confirmer une tendance à la volatilité de plus en plus marquée des revenus des agriculteurs sur ces 10 dernières années.

Alors que le chef de l’État a affirmé que la France devait retrouver sa souveraineté alimentaire, la FNSEA réaffirme ses messages : la puissance publique a une responsabilité majeure, notamment sur le plan budgétaire, pour permettre d’améliorer la résilience des exploitations agricoles face à ces aléas – par la modernisation des outils de gestion des risques climatiques et par l’investissement dans les équipements de prévention (filets paragrêle, réserves d’eau, bâtiments de stockage de fourrage…) – et offrir aux agriculteurs des conditions de rémunération suffisantes.


Du côté de Jojo (juste un jeu avec les mots, pas une opinion !)

ÂGÉS (Gens) : Ils le sont assez pour s'avoir à quoi s'en tenir mais ils ne savent plus rien du tout.
Oscar WILDE

Extrait du dictionnaire de Jojo. Torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr

Opinions et curiosités du web


Vieille blague macho qui m’amuse encore…

Une femme vient de raccrocher le téléphone. Elle paraît furieuse. Son mari lui demande :
- Qui c'était ?

- C'était ma mère, je crois bien qu'elle est devenue à moitié folle !

- Ah bon ? ça va mieux alors.

TV Agri : actualités agricoles. Toute les actualités de l'agriculture en vidéo. Informations agricoles

 

Pensée de Mme Merkel sur notre Europe

Ma première présidence du Conseil en tant que chancelière était en 2007. Le traité constitutionnel européen avait échoué en France et aux Pays-Bas [en 2005], et nous avions entrepris d’élaborer un nouveau traité. Nous y sommes parvenus [avec le traité de Lisbonne, signé en 2007 et entré en vigueur deux ans plus tard].

Ensuite, il y a eu la crise financière internationale, les turbulences de l’euro et la question des réfugiés : il y a donc toujours eu des moments de tension. Et à maintes reprises, on a pu constater que l’Europe n’était pas encore suffisamment résistante aux crises. Lors de celle de l’euro, nous n’avions pas les outils nécessaires pour réagir de manière adéquate. Lors des mouvements de réfugiés, en 2015, les lacunes du système européen d’asile se sont révélées.

Aujourd’hui, la pandémie de Covid-19 nous place devant un défi inédit. Elle s’est abattue sur tout le monde sans que quiconque en soit responsable. Elle nous a violemment sortis d’un développement économique positif dans tous les États membres de l’UE. De plus, elle vient s’ajouter aux deux grands phénomènes perturbateurs de notre époque, le changement climatique et la transformation numérique, qui bouleversent déjà nos vies et notre économie. Je suis très attentive à toutes ces questions.
Voir lemonde.fr


Pensée sur le nucléaire et ses qualités éminentes

Le nucléaire présente des défauts incontestables, notamment en matière de recyclage des déchets. Mais le remplacer par du solaire et de l’éolien, qui, à production identique, consomment plus de métaux, de ciment, tout en occupant plus d’espace au détriment de la biodiversité, pose aussi question. Sans parler de la dégradation de notre balance extérieure. Le temps que la bascule vers ces énergies renouvelables se réalise, nous serons contraints d’importer plus d’électricité, dont la légèreté de l’empreinte carbone n’a rien de garanti.

Dans cette affaire, la France se paie donc le luxe de s’astreindre à décarboner une production d’électricité qui n’émet quasiment pas de CO2. Comme si le pays avait les moyens et le temps d’investir des centaines de milliards d’euros dans ce bonneteau énergétique qui n’améliorera pas d’un iota notre bilan carbone. Les Shadoks n’auraient pas fait pire.

Au nom d’un combat antinucléaire, qui peine à s’adapter aux nouvelles contingences de la lutte contre le réchauffement climatique, on prend le risque de fragiliser la position énergétique de la France, dont les émissions de CO2 par habitant sont plutôt basses comparées aux autres pays industrialisés.

Chaque source d’énergie non fossile a ses avantages et ses inconvénients. Ne pas étudier sérieusement l’équilibre entre les deux, sans dogme ni a priori, revient à se condamner à faire des choix hasardeux en jouant sur la méconnaissance de l’opinion sur ces sujets. Dès lors que 69 % des Français sont convaincus que le nucléaire contribue au dérèglement climatique, il semble difficile d’instaurer un débat apaisé et constructif.
Stéphane LAUER, éditorialiste au « Monde »
Voir lemonde.fr


Du côté de Jojo (juste un jeu avec les mots, pas une opinion !)

ÂGES (Les) : Jeune, on est beau comme un cœur. Vieux, on est beau comme un pacemaker.
Michèle BERNIER

Extrait du dictionnaire de Jojo. Torturer les mots pour les faire rire
Contact : Georges LARROQUE
Mél : larroque.georges(a)orange.fr

Gazette de vitisphere.com,
portail vitivinicole

 


A thought for today

In our age there is no such thing as "keeping out of politics". All issues are political issues, and politics itself is a mass of lies, evasions, folly, hatred, and schizophrenia.
George Orwell, novelist (1903-1950)


A second thought for today

History is a vast early warning system.
Norman COUSINS, editor and author (1915-1990)


And a third thought by Steven Pinker

…I think it's critical not just to point out problems in our current society and time. There always will be problems. But rather, given that we're not gods, we're not infallible, we're not omniscient, we’ll have a utopia, what can we reasonably expect? How much better or worse is what we have now than other things that actually have existed on planet earth as opposed to in our imaginations where anything is possible? In what ways is the current situation in our country better or worse than in other countries and at other times, and it is sobering to remind ourselves of the problems that other societies have faced, including the societies of communist Eastern Europe in which you grew up and which I certainly read about although I have a great fortune of not growing up in them, but I knew about them. When I grew up there were jokes about lining up for tomatoes in Moscow, so I was certainly aware of it.

Even in my lifetime, things like the double-digit inflation with double-digit unemployment at the same time, lines around the block and all-day waits for gasoline, fears of shortages of heating oil and heating gas, shortages of meat and coffee and sugar even in the United States, to say nothing of what life was like during the Great Depression and during the World Wars. So compare different social systems, especially when we have an experimental group and a control group, like East and West Germany, North and South Korea, Chile and Venezuela, where we can see what the effects are living under different systems and comparisons across history, especially quantitative ones, not just snapshots or vignettes or anecdotes. How much better did people live? What did they die of? How many babies survived their first year? What did a typical person eat? All of these I think are absolutely essential just in a calibrating our sense of where we are, where we can go, what works and what doesn't work.
See humanprogress.org

Ageekculture : un blog sur l'agriculture et les technologies de l'information

 

Etienne Klein, philosophe des sciences, publie "Le goût du vrai" (éd. Tracts Gallimard).

"J'étais très intéressé de voir le rapport entre discours scientifique et discours politique, il y a deux temporalités; les politiques doivent prendre des décisions dans l'urgence, en méconnaissance de cause.".

"Je ne suis pas médecin mais..." : Étienne Klein confie que cette phrase omniprésente dans l'espace médiatique l'a "traumatisé", en particulier le résultat d'un sondage publié dans le Parisien, qui demandait l'avis des lecteurs concernant un traitement au coronavirus : "Seuls 21% ont répondu 'je ne sais pas' alors que tout le monde aurait dû répondre ça."
Voir franceinter.fr

Adhérez à l'AFIA
Chèque de 30 Euros à nous envoyer.
Un reçu vous sera adressé
.

L'AFIA est membre fondateur de l'European Federation for Information Technology in Agriculture


Du côté de EBBH

 

 

L’influence du méthane sur le changement climatique aurait été surestimée parce qu’il n’a pas été tenu compte de sa relativement courte durée de vie dans l’atmosphère

>>> Improved calculation of warming-equivalent emissions for short-lived climate pollutants, by Cain, Michelle ; Lynch, John ; Allen, Myles ; Fuglestvedt, Jan ; Frame, David and Macey, Adrian (2019/12/01)

Effective climate policy necessitates being able to compare the impact of different greenhouse gases on warming.

This is commonly accomplished by converting non-CO2 emissions to CO2 equivalent emissions using Global Warming Potentials (GWP). However, the conventional GWP approach masks the true behaviour of short-lived climate pollutants (SLCPs) and an alternative GWP approach has recently been developed.

Michelle Cain of the University of Oxford and a team of international colleagues extend this alternative GWP approach that slightly underestimates the impact of SLCPs on warming. They develop a new metric that approximates both the short-timescale climate response to changing SLCP emission rates and the long-timescale adjustment of the climate system to past emissions.

It is demonstrated that methane (CH4) emissions can be converted to a CO2 equivalent emissions in a way that best represents the temperature impacts of methane emissions. The new metric offers a way to assess the relative merits of climate policies in a manner consistent with the Paris Agreement.
See researchgate.net

Réseau Numérique et Agriculture ACTA

 

Nuanced changes in insect abundance? by Maria Dornelas, Gergana N. Daskalova (Les résultats sont loin d'être catastrophiques... Les insectes aquatiques sont même en augmentation.)

Drastic declines in insect biomass, abundance, and diversity reported in the literature have raised concerns among scientists and the public (1–3). If extrapolated across Earth, biomass losses of ∼25% per decade (1) project a potential catastrophe developing unnoticed under our noses. The phrase “insect Armageddon” has captured the collective attention and shined a spotlight on one of the most numerous and diverse groups of organisms on the planet. Yet, insects are critically understudied. For example, the BioTIME database (4)—a compilation of biodiversity time series—contains records for 22% of known bird species but only 3% of arthropods (the phylum that includes insects and spiders). On page 417 of this issue, van Klink et al. conduct a thorough global assessment of insect abundance and biomass trends and paint a more nuanced picture than that predicted by extrapolations (5).
See sciencemag.org


Good old days (?????): Pflügender Bauer , 1898 - 1898 von Lüdecke-Cleve

 

 

 

A Global Comparison of Coronavirus Cases (By The New York Times / Source: Johns Hopkins University)

Some countries responded aggressively from the start of the pandemic, while others instituted lockdowns and began reopening carefully after initial outbreaks. Then there’s the U.S.

See NYT

 

 

UK’s excess deaths ‘highest in the world’ – what does it mean?

The UK has suffered the highest level of excess deaths during the coronavirus crisis of any country in the world, new analysis suggests.

…/…
The UK Government has said that a final calculation of excess mortality is the only way to compare the relative effectiveness of different countries’ responses to the pandemic.
…/…
Comparison of official figures from 19 governments compiled by the Financial Times has found that total excess deaths in the UK stand at 891 per million of population, higher than Italy, Belgium or Spain, the next worst-affected countries.

In terms of the total number of excess deaths, the UK sits behind only the United States, which has a much larger population.

Excess deaths in the UK are 65% above what would normally be expected at this time of year, the FT’s analysis suggests - an increase only surpassed by Peru, which suffered an outbreak of Dengue fever before being hit by coronavirus.

Because excess deaths in many European countries have now returned to normal after spiking during the height of the outbreak, the UK’s position as the worst affected country per million of population where data is available is unlikely to change.
See scotsman.com


Singapore hands out coronavirus tracing devices

Singapore has started to hand out Bluetooth-enabled contact tracing devices as part of its measures to slow the spread of the coronavirus.
See bbc.com

Revue de l'Académie
d'Agriculture de
France



Covid jokes

My favourite part of 2020 so far is how ordering takeout’s most nights of the week is now considered supporting local businesses and not being a lazy ass who just doesn’t want to cook.

Why doesn’t Covid-19 hurt children? Because when you’re 19 it’s child abuse.

Masks are the new bra... They aren't comfortable, you only wear them in public, people will notice when you DON'T wear one, and you can now get them in every colour pattern and style.


   

Cette gazette est disponible sur le site de l’Association francophone d’informatique agricole (Afia)


Les archives de cette gazette sont disponibles sur le site de l'Afia


La diffusion de "Du côté du web et de l'informatique agricole" est réalisée avec le concours de Vitisphere


Ma « nouvelle » adresse : guy.waksman(a)laposte.net


Adhérez (enfin facilement !) à l’Afia (adhésion individuelle ou adhésion d’organisme)


Déclaration C.N.I.L. numéro 1555970
Vous êtes plus de 15 000 à recevoir "Du côté du web et de l'informatique agricole". La reproduction n'est autorisée que pour votre usage personnel et les besoins de votre entreprise.
Si vous souhaitez abonner un (e) ami (e), un (e) collègue, merci de faire directement l'inscription en allant sur le formulaire suivant

Et si vous souhaitez contribuer à la rédaction de cette gazette hebdomadaire, merci d'en faire directement la demande à Guy Waksman.
Adresse mél : guy.waksman(a)laposte.net